mis à jour le

Une ambition programmée perdue d’avance et sans espoir

Le candidat Soumaila Cissé

L'histoire de Soumaila Cissé et le palais présidentiel de Koulouba ressemble malheureusement à un rêve de gosse qui ne se réalisera jamais.

 

 

Habité par une ambition programmée, perdue d'avance et sans espoir, Soumaila Cissé lorgne cette colline depuis 2002, sans le moindre espoir d'y mettre un jour les pieds. Oui, il n'y a aucun espoir qu'il s'y installe un jour.

 

 

Il n'a jamais lésiné sur la manière (coups bas, tricherie, mensonges, complots ...) à condition son objectif imaginaire; étant entendu que pour lui, la fin justifie les moyens.

 

 

En 2002, il a été lâché par les siens en pleine bataille au profit d'un autre. Il n'a jamais eu gain de cause, malgré les 5 milliards de Francs Cfa qu'il avait injectés dans la campagne. Jamais dans l'histoire de notre jeune démocratie, un tel montant n'a été dépensé par un candidat pour les besoins d'une campagne électorale. Ce furent les campagnes électorales les plus extravagantes de notre histoire démocratique. Il a perdu la guerre à la régulière contre l'ex président ATT, mais en criant toujours à la fraude et au bourrage des urnes.

 

 

En 2007, il n'a pas eu le culot d'aller défier son ancien adversaire, par peur de perdre une seconde fois contre lui, par lâcheté pour avoir monnayé son désistement avec son poste à l'UEMOA ou simplement par désir de ruiner d'abord l'UEMOA, allez-y savoir. En tout état de cause, il a fini par faire allégeance à ATT qui l'a fait copter à la tête de l'institution financière sous-régionale.

 

 

Il y passa huit bonnes années après lesquelles il rentre au pays pour se préparer. Après son départ de  l'institution, son successeur dénonça la disparition de plus de 50 milliards de nos Francs.

 

 

Cette année, il revient au devant de la scène et pense pouvoir satisfaire son ambition programmée, mais il faut croire que cette fois n'est pas non plus la bonne, comme toutes les autres fois passées. Car après le score obtenu au premier tour, une humiliation est en gestation pour le second tour. Comme par magie, il se retrouve seul contre tout un peuple qui a décidé de lui faire sa fête en se rangeant derrière son adversaire du jour, IBK. Ce dernier semble avoir la bénédiction de tous les dieux, car, jamais de mémoire de maliens, un homme n'a autant bénéficié de l'estime unanime de son peuple.

 

Le MNLA soutient Soumaila Cissé : Le coup de grâce pour l'achever

 

 

Non, ce n'est pas une blague. Les apatrides du MNLA appellent à  voter pour Soumaila Cissé.

 

 

Il faut croire que Soumaila Cissé est aux abois et dans ce genre de situation, on est tenté par tout, même à pactiser avec le diable.

 

 

Nombreux étaient les maliens qui n'en croyaient pas leurs oreilles lorsqu'ils ont entendu l'appel de l'apatride sous mandat d'arrêt, Moussa Ag Assarid, porte-parole du MNLA, depuis Paris. Ce soutien  scelle définitivement le sort de celui qui peine à rallier les maliens à sa cause. Le soutien du MNLA  vient conforter certaines hypothèses qui soutiennent l'idée selon laquelle Soumy champion a toujours eu des accointances avec les rebelles du MNLA qu'il aurait côtoyés dans son exil doré à Paris.  Et que c'est cette relation qui fait qu'il n'a jamais cautionné le coup d'Etat et qu'il a toujours une dent contre la junte.

Pauvre Soumaila, il y a certainement quelque part à Paris, une place dans un asile pour retraités.

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

espoir

AFP

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

AFP

Tolisso, Espoir français de Lyon, contacté par la sélection togolaise

Tolisso, Espoir français de Lyon, contacté par la sélection togolaise

AFP

Libye: Tripoli reprend espoir avec l'installation du gouvernement d'union

Libye: Tripoli reprend espoir avec l'installation du gouvernement d'union