mis à jour le

La

Bobo-Dioulasso tend à devenir une ville que de nom, au regard du comportement, aussi bien de ses habitants que de ses autorités. Entre le silence et le laxisme des uns, l'ignorance et l'incivisme des autres, la vie se mène ici comme en campagne. Aux poubelles qui jonchent les rues, les eaux usées et excrétas à ciel ouvert et l'élevage de tout genre qui se développent, « la belle cité de Sya », comme le caractérisent les premiers responsables, a mal a son cadre de vie. Commençons par la défécation en (...) - Infos de l'Ouest