mis à jour le

Atelier de femmes, le 23 avril 2013, à Nairobi. REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Atelier de femmes, le 23 avril 2013, à Nairobi. REUTERS/Darrin Zammit Lupi

Une femme interdite d'élection...car elle portait un pantalon

Les autorités reprochent à ces femmes de s'habiller comme des hommes et craignent leur influence sur les autres femmes du parlement.

Disqualifiée pour port de pantalon. C'est le motif indiqué à Mana Mavimbela qui souhaitait présenter sa candidature pour être membre du parlement au Swaziland. Les 3 et 4 août, plusieurs centres de candidatures avaient été ouverts à travers le pays. Mana Mavimbela se rend vêtue d'un pantalon à la Royal Kraal, où s'effectue les candidatures.

Le port du pantalon lui est rapidement reproché. Les autorités refusent sa candidature. Mana Mavimbela est disqualifiée. L'officier Lindiwe Sukati a refusé qu'elle présente sa candidature parce qu'elle portait un jean noir et un tee-shirt, rapporte le portail All Africa.

Le cas de Mana Mavimbela n'est pas isolé. Dans la circonscription de Mhlangatane, l'inscription d'une autre femme a été refusée pour la même motif. Selon les médias locaux, les autorités reprochent à ces femmes de s'habiller comme des hommes et craignent leur influence sur les autres femmes du parlement.

Au Swaziland, «certains chefs interdisent aux femmes de porter des pantalons, des shorts ou des mini-jupes dans les centres de candidature».

En France, jusqu'au 31 janvier 2013, les femmes n'avaient juridiquement pas le droit de porter de pantalon. Le ministère des droits des femmes a enfin abrogé  l' «ordonnance concernant le travestissement des femmes» qui leur faisait encourir, depuis plus deux siècles, l'emprisonnement.

Lu sur All Africa

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

femme

AFP

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

AFP

Kenya: une femme accouche devant son bureau de vote

Kenya: une femme accouche devant son bureau de vote

AFP

Zimbabwe: la femme de Mugabe l'encourage

Zimbabwe: la femme de Mugabe l'encourage

Swaziland

AFP

La chanteuse Eryka Badu se défend après des critiques sur sa venue au Swaziland

La chanteuse Eryka Badu se défend après des critiques sur sa venue au Swaziland

AFP

Erykah Badu fustigée pour avoir chanté "Joyeux anniversaire" au roi du Swaziland

Erykah Badu fustigée pour avoir chanté "Joyeux anniversaire" au roi du Swaziland

Têtes couronnées

À la rencontre des derniers rois d'Afrique

À la rencontre des derniers rois d'Afrique