mis à jour le

Maroc: Le Monde, critique envers le roi, absent des kiosques

Le quotidien français Le Monde daté de mardi, qui comporte en première page un éditorial critiquant l’attitude du souverain marocain, était absent des kiosques au Maroc, apprend-on mardi matin au siège du journal.

Dans le centre de Rabat, aucun marchand de journaux n’était en mesure de proposer le journal faute d’avoir été livré par les messageries de presse, a constaté l’AFP.

A ce stade, la direction du Monde estime qu’il s’agit « d’importants retards », sans exclure qu’il puisse y avoir une décision d’interdiction, « comme c’est déjà arrivé dans le passé ».

« Si tel était le cas, nous déplorerions cette entrave à la distribution d’un journal dont la mission est d’informer sur ce qui se passe au Maroc et ailleurs », a déclaré Vincent Giret, directeur délégué des rédactions du Monde interrogé par l’AFP.

Dans son édition de lundi, datée de mardi, le journal a titré son éditorial (traditionnellement non signé) « Le dangereux faux-pas du roi du Maroc » et y évoque les conséquences politiques de la grâce royale dont a bénéficié un pédophile espagnol, avant qu’elle ne soit annulée par Mohamed VI.

Le journal estime notamment que ce retour du roi sur sa décision initiale après les nombreuses manifestations de protestation dans le pays, montre bien qu’il n’est « plus intouchable ».

Cet éditorial est disponible gratuitement sur le site du monde.fr.

Depuis, les autorités marocaines ont fait valoir que la grâce accordée au criminel multirécidiviste espagnol âgé de 63 ans, relevait « d’informations erronées transmise par inadvertance ».

Le directeur de l’administration pénitentiaire a été révoqué lundi par le roi et le pédophile gracié a été arrêté et placé en détention préventive en Espagne.

AFP

critique

AFP

Malawi: le vice-président critique son régime et quitte le parti au pouvoir

Malawi: le vice-président critique son régime et quitte le parti au pouvoir

AFP

Mozambique: le gouvernement critiqué après l'agression d'un journaliste en vue

Mozambique: le gouvernement critiqué après l'agression d'un journaliste en vue

AFP

Troubles en Tunisie: le président Essebsi critique la presse étrangère

Troubles en Tunisie: le président Essebsi critique la presse étrangère