mis à jour le

Affaire Daniel Galvan : Le RNI et le Parti de la Renaissance et de la Vertu se félicitent de la position de SM le Roi

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) et le Parti de la Renaissance et de la Vertu ont salué la position de SM le Roi Mohammed VI concernant l'affaire du dénommé Daniel Galvan et les mesures ordonnées par le Souverain à cet égard, faisant part de leur fierté du souci de SM le Roi de protéger les droits des enfants dans le cadre de l'Etat de droit.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: Aide marocaine au peuple malien: l'hôpital de campagne marocain en cours d'installation  Les initiatives solidaires du Maroc confortent sa position d'acteur incontournable en Afrique de l'Ouest (universitaire)  La cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de la FP, une consécration de l’engagement royal en faveur de la promotion du secteur (ministre) 

affaire

AFP

Gabon: saisie de biens chez l'opposant Jean Ping dans une affaire de diffamation

Gabon: saisie de biens chez l'opposant Jean Ping dans une affaire de diffamation

AFP

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

AFP

La star marocaine Saad Lamjarred entendue dans une autre affaire de viol

La star marocaine Saad Lamjarred entendue dans une autre affaire de viol

Renaissance

AFP

En Côte d'Ivoire, opération renaissance pour le musée d'Abidjan

En Côte d'Ivoire, opération renaissance pour le musée d'Abidjan

AFP

Le temps d'un festival, le Mali meurtri rêve d'une renaissance culturelle

Le temps d'un festival, le Mali meurtri rêve d'une renaissance culturelle

AFP

Face

Face

roi

AFP

Lesotho: le roi appelle

Lesotho: le roi appelle

AFP

Le roi du Maroc se pose en défenseur des intérêts de l'Afrique

Le roi du Maroc se pose en défenseur des intérêts de l'Afrique

AFP

Le Maroc annonce une série de réformes après des critiques du roi

Le Maroc annonce une série de réformes après des critiques du roi