mis à jour le

Décèdé le 27 juillet en Indonésie : Mc Carty conduit à sa dernière demeure par une foule immense

Sékou Camara dit Mc Carty

Le 27 juillet, le football malien a perdu un grand talent. En effet ce jour, s'est éteint Sékou Camara à Bandoeng, en Indonésie. A 27 ans (il était né le 17 novembre 1985 à Bamako), il a été victime d’une crise cardiaque lors d'une séance d'entraînement après la rupture du jeun. Depuis deux saisons, il évoluait au Pelita Jaya FC, un club indonésien.

Et une semaine après ce décès brutal, Sékou Camara a été inhumé le 3 août 2013 au cimetière de Lafiabougou. Il a été conduit à sa dernière demeure par une foule impressionnante constituée essentiellement de jeunes, de dirigeants sportifs et de leaders religieux.

Le District IV du sport (Commune IV de Bamako) s'est occupé de l'organisation de ses obsèques auxquels a participé le Stade malien de Bamako en regroupement pour affronter le Club Sfaxien de Tunisie en coupe CAF.

Découvert lors de nombreux tournois de vacances en commune IV, Mc Carty a été formé au Badema FC avant de monnayer son talent au Centre Salif Kéita (CSK), à l'Association sportive de Bamako (ASB) puis au Stade malien de Bamako. Il avait entamé sa carrière professionnel par Jomo Cosmos d'Afrique du Sud où il passé au moins deux saisons avant de signer au Pelita Jaya FC de Bandoeng, en Indonésie.

Malgré son immense talent et son instinct de buteur, Sékou n'a pas eu assez d'opportunités de porter les couleurs nationales (une sélection avec les A) si ce n'est avec les petites catégories et les Sélections B.

Si nos souvenirs sont exacts, il avait été co-meilleur du buteur du tournoi de l'UEMOA en 2008 à Bamako. En 2009, il avait aussi disputé un match amical avec les Aigles sous la direction du Nigérian Stephen Keshi.

Partout où il a joué, Mc Carty s'est illustré comme un attaquant véloce, un footballeur volontaire, courageux et surtout consciencieux et dévoué. Mais, ses amis et ses dirigeants mettent aussi en avant ses qualités humaines. Contrairement à beaucoup de footballeurs, le très chaleureux enfant prodige de Lafiabougou s'est toujours illustré par sa politesse, le respect des autres, et sa grande générosité.

On comprend alors aisément que la nouvelle de sa disparition brutale ait profondément affligée son secteur de résidence à Lafiabougou (pas loin du Tournant de l'ex-Galaxy).

«Dans ce secteur de Lafiabougou, il faut être ingrat pour dire qu'on n'a pas bénéficié, de près ou de loin, de la réussite de ce garçon poli et respectueux. Il faisait des gestes pour nos familles à l'approche du ramadan et des fêtes. Nous ne pouvons donc que nous plier à la volonté divine, sinon la mort est difficile à accepter. Je demande à tous de prier pour le repos de son âme dans la grâce éternelle du Tout Puissant», témoigne une vieille dame du quartier. Tout comme les jeunes et les nombreuses associations sportives de son quartier voire de la commune IV ont constamment bénéficié de son soutien financier et matériel.

Malgré sa bonté, son talent et sa volonté de réussir une brillante carrière professionnelle, Mc Carty a été arraché brutalement à l'affection de tous. Il s'en est allé plein d'ambitions et de projets pour son pays. C'est ce que Dieu a voulu !

Sékou, repose en paix dans l'infinie grâce de ton Seigneur ! Puisse ton parcours et ta vie servir de référence aux futures générations !

Moussa Bolly pour maliweb.net

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

juillet

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Indonésie

AFP

Recherché par la justice internationale, le président soudanais

Recherché par la justice internationale, le président soudanais

AFP

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Contrefaçon

Les chinoiseries ne viennent pas que de Chine

Les chinoiseries ne viennent pas que de Chine