mis à jour le

Ayman al-Zawahiri fait-il peur à Barack Obama ?

Les médias américains ont rapporté , lundi 5 août , la décision de l’administration du président américain Barack Obama, prise la semaine dernière, de fermer une vingtaine de missions diplomatiques et de publier une alerte mondiale aux voyageurs suite à l’interception de communications électroniques du chef d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri.

Selon un rapport publié lundi après-midi sur le site internet du New York Times, les conversations interceptées la semaine dernière ont eu lieu entre Zawahiri et Nasser Wuhayshi, le chef de la filiale al-Qaïda au Yémen dans la péninsule arabique, et ont révélé l’un des plus importants complots contre les intérêts américains et occidentaux depuis l’attaque du 11 septembre 2001. Des responsables de services de renseignement et des législateurs sont cités dans le rapport.

Zawahiri aurait ordonné à Wuhayshi de mener une attaque dès dimanche dernier, cependant, les écoutes des conversations n’ont pas permis de connaître le lieu ou la cible spécifique des attaques.

Le rapport a indiqué qu’il est inhabituel que des dirigeants d’al-Qaïda au Pakistan discutent de questions opérationnelles avec une filiale du groupe, ainsi, lorsque les communications entre les deux dirigeants d’al-Qaïda ont été écoutées et analysées la semaine dernière, elles ont été prises au sérieux et les membres du Congrès ont rapidement reçu des rapports classifiés leur informant du problème.

La semaine dernière, les Etats-Unis ont annoncé la fermeture de 19 missions diplomatiques au Moyen-Orient et en Afrique en prévision d’éventuelles attaques terroristes contre les intérêts occidentaux. Dimanche, la fermeture a été prolongée du lundi 5 août au samedi 10 août.

La menace pèsera jusqu’à fin août

La Maison Blanche a appelé samedi à une réunion de hauts responsables de la sécurité pour discuter des menaces terroristes potentielles au Moyen-Orient, suite à l’annonce de la fermeture de certaines missions diplomatiques des Etats-Unis sur place.

La conseillère à la sécurité nationale, Susan Rice, a présidé la réunion visant à « analyser la situation et les mesures de suivi », a déclaré dans un communiqué la Maison Blanche.

Les personnes présentes à la réunion incluaient les conseillers principaux du président Barack Obama, les secrétaires d’Etat, à la défense et à la sécurité intérieure ainsi que les chefs des services de renseignement.

M. Obama a été informé des conclusions suite à la session de samedi, a indiqué la Maison Blanche.

« Compte tenu de la nature de la menace potentielle », Lisa Monaco, assistante du président pour la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, a tenu des réunions régulières toute la semaine afin d’ »assurer que le gouvernement américain prenne des mesures appropriées », selon le communiqué.

« Des informations actuelles révèlent qu’Al-Qaïda et des organisations affiliées continuent de planifier des attaques terroristes à la fois dans la région et au-delà, et il est possible qu’ils concentrent leurs efforts pour mener des attaques d’ici fin août », a indiqué le département.

Selon la déclaration de la Maison Blanche, « le président a régulièrement reçu des informations au cours de la semaine dernière sur tous les aspects de la menace potentielle et les mesures de préparation ».

D’autres capitales annonce la fermeture de leurs ambassades
Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a ordonné lundi la prolongation de la fermeture de l’ ambassade de France dans la capitale yéménite Sanaa, a-t-on appris d’ un communiqué du Quai d’ Orsay.
« Le ministre des affaires étrangères, M. Laurent Fabius, a décidé la prolongation de la fermeture de l’ambassade de France à Sanaa jusqu’au mercredi 7 août inclus », révèle laconiquement le communiqué.

Samedi, le président français, François Hollande, avait indiqué que l’ ambassade de France au Yémen serait fermée « pendant plusieurs jours ».

Cette décision était intervenue après que les Etats-Unis eurent fermé plusieurs ambassades et consulats dans 19 pays suite à des menaces d’attentats d’Al-Qaïda.

Outre les Etats-Unis et la France, la Grande-Bretagne et l’ Allemagne ont également fermé temporairement leurs ambassades dans la capitale yéménite.

Quelques heures avant l’annonce française de samedi, Interpol avait lancé une alerte recommandant à ses pays membres une vigilance accrue après une série d’évasions dans des prisons, notamment en Irak, Libye et Pakistan.

Les belges plus courageux
La Belgique ne ferme aucune de ses ambassades à l’étranger, en dépit des menaces d’attentat d’Al- Qaëda vis à vis des puissances de l’Occident, a déclaré lundi son ministère des Affaires étrangères.
De l’autre côté, la ministre belge de l’Intérieur, Mme Joëlle Milquet, a annoncé à l’agence de presse Belga une série de mesures préventives « classiques » de vigilance accrue sur le territoire belge, en raison des menaces terroristes ciblant des intérêts occidentaux. Il s’agit notamment d’augmenter les dispositifs de contrôle et de présence policière dans certains lieux stratégiques, ces mesures sont liées à des informations qui ne visent pas spécifiquement ou exclusivement la Belgique, mais relèvent d’un contexte européen et international global.

La Belgique est actuellement au niveau 2 d’alerte terroriste sur une échelle de 4, le seuil de la menace est régulièrement ajusté en fonction de différents événements.

Avec Agences

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

peur

AFP

Le Nigeria vit toujours dans la peur de Boko Haram

Le Nigeria vit toujours dans la peur de Boko Haram

AFP

Etats-Unis: les Somaliens du Minnesota ont peur des représailles

Etats-Unis: les Somaliens du Minnesota ont peur des représailles

AFP

Côte d'Ivoire: les 11.000 pro-Gbagbo réfugiés au Ghana ont  peur de rentrer

Côte d'Ivoire: les 11.000 pro-Gbagbo réfugiés au Ghana ont peur de rentrer

Barack

AFP

Barack Obama promulgue une loi d'aide

Barack Obama promulgue une loi d'aide

AFP

Barack Obama cet été au Kenya, terre natale de son père

Barack Obama cet été au Kenya, terre natale de son père

Ahmed Bellasri - Lemag

Barack Obama pourrait bien se retrouver sans salaire !

Barack Obama pourrait bien se retrouver sans salaire !

Obama

AFP

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

AFP

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

AFP

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles