mis à jour le

Bachar Al-Assad déterminé à écraser la rébellion d’une

Après s’être récemment dit « sûr de la victoire », le président syrien Bachar al-Assad a affiché , dimanche 5 août , soir sa détermination à écraser la rébellion d’une « main de fer »
Quelques jours après avoir affirmé « être sûr de la victoire » contre la rébellion qui tente de le renverser, le président syrien Bachar al-Assad a exprimé, dimanche 4 août au soir, sa détermination à l'écraser d’une « main de fer ».

« Aucune solution ne peut être trouvée avec le terrorisme, excepté en le réprimant avec une main de fer », a déclaré le président Assad au cours d’une rare allocution d’une durée de 45 minutes retransmise par la télévision d'État syrienne. « La crise ne sera résolue que sur les champs de bataille », a-t-il martelé

Dans son discours prononcé , dimanche 5 août , lors du repas de rupture du jeûne du ramadan, en présence de personnalités politiques et religieuses, le président a encouragé ses forces armées à continuer à combattre les rebelles, qualifiés de terroristes par le régime, et salué les « réalisations héroïques de l’armée syrienne dans la défense du pays ».

Bachar al-Assad a par ailleurs estimé que la Coalition nationale syrienne, principale instance de l'opposition au régime de Damas, avait échoué et qu’elle n’avait aucun rôle à jouer dans la recherche d’une solution pour mettre fin au conflit qui ensanglante le pays depuis 28 mois. Selon lui, la Coalition « n’est pas fiable » et est « à la solde de plus d’un pays du Golfe ».

Offensive médiatique et militaire

Après avoir enregistré, ces derniers mois, plusieurs succès militaires, le président syrien mène depuis quelques jours une offensive médiatique aux accents triomphalistes. Il a notamment effectué un déplacement hors de Damas dans un ex-bastion rebelle afin de saluer des soldats le jour de l'anniversaire de la création de l'armée syrienne.

Sur le terrain, cinq membres d’une famille favorable au régime ont été assassinés dimanche par des hommes armés dans le nord de Damas, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une ONG qui s’appuie sur un large réseau de militants et sources médicales en Syrie.

Dans l’ouest du pays, une bataille entre rebelles et forces du régime a causé la mort d’au moins 30 personnes des deux camps dimanche 5 août , a également annoncé l’OSDH, et une voiture piégée a explosé à un poste de contrôle de l’armée dans le quartier de Boustane al-Dour, au sud de Damas. L'armée régulière a continué son bombardement de Barzé (nord) et Jobar (est), a précisé l’OSDH qui a fait également état de combats dans le Jabal al-Akrad, dans la province de Lattaquié, au cours desquels 12 rebelles et 19 soldats et supplétifs ont péri.

Enfin à Ariha, dans la province d’Idleb (nord-ouest du pays), quatre personnes, dont un enfant, ont été tués dans un bombardement, toujours selon la même source.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

rebellion

AFP

RDCongo: Bemba, de la rébellion

RDCongo: Bemba, de la rébellion

AFP

Dans le delta du Niger, les rêves brisés nourrissent la rébellion

Dans le delta du Niger, les rêves brisés nourrissent la rébellion

AFP

Burundi: le général Niyombare, ex-chef des putschistes,

Burundi: le général Niyombare, ex-chef des putschistes,