mis à jour le

Tunisie : Il ne pensait pas provoquer un séisme de

Les 2 parties de la Chronique N°32 ( publiées sur tunisiefocus.com ) relatives aux commanditaires des assassinats a eu beaucoup de répercussions.
Y compris auprès des Grands Experts Mondiaux du Renseignement.
Voici ce qu’ils ont écrit à l’auteur ,Fethi Jelassi ,à propos de la chronique 

EN PREMIER LIEU : Votre armée vient d’arrèter de nombreux terroristes vivant au Chaambi, leurs téléphones cellulaires, les documents pris sur eux vont parler.
Pour la première fois depuis deux ans (deux ans au cours desquels nous n’avons eu de cesse de dénoncer la collusion directe entre Ennahda et les groupes salafistes et qui sont en réalité son bras armé) les tunisiens vont visualiser les liens directs entre la direction du parti majoritaire et ses groupes criminels. Les criminels de Chaambi (ceux qui ont été arrêtés un peu partout) ont cette particularité d’avoir été libérés par le Gouvernement Jebali et par Bhiri par injonction donnée à la justice, sur injonction d’Ellouze et de Ganouchi. Ce qui fait d’eux des complices DIRECTS des terroristes.

EN SECOND LIEU : Au Chaambi, et dès le mois de mars, l’armée avait à sa portée les terroristes. Mais, sur ordre de Larayedh et de H. Ellouze, il a été interdit à l’armée l’usage des armes pour se saisir des criminels. Ce qui fait aussi d’Ennahda un allié objectif des criminels.

EN TROISIEME LIEU : La dissolution de la police dénommée AMN ADDAWLA, avait pour objectif de laisser entrer les terroristes dans le pays. Par contre, Ganouchi a maintenu la police politique de Ben Ali.

EN QUATRIEME LIEU : Lorsque en septembre 2012 nous avons donné le nombre de camps d’entrainement de terroristes en Tunisie – nous avions donné 7 camps au moins, sur la base d’analyses des services étrangers et de sources semi-ouvertes – nombreux ont été ceux qui ont remis en question ces analyses.
Nous sommes en mesure d’annoncer aujourd’hui qu’il subsiste au moins deux camps d’entrainement en Tunisie, dont un contrôlé par l’Arabie Saoudite et un autre dans la région de Tatouine. Or Ennahda est derrière la dissémination de ces camps criminels en Tunisie.

EN CINQUIEME LIEU : Les sommes d’argent ramassées en Europe auprès de commerçants tunisiens, dont la religiosité est connue, servent en ce moment même,
à financer des achats d’armes selon la méthode éprouvée par le FIS algérien.

EN SIXIEME LIEU : Nombre de personnages très proches de Ganouchi sont à Tripoli en ce moment même. Ou du moins ont fait le voyage dans les derniers jours pour s’assurer de l’aide d’une milice basée en Tripolitaine sous la férule d’un chef criminel dénommé Bel Hadj.

EN SEPTIEME LIEU : Le franco-tunisien pourchassé par les forces spéciales a été remis par Erdogan au Gouvernement Jebali qui,contrairement aux demandes de ses amis US, a libéré cet homme dès que ce dernier eut accepté d’entrainer les miliciens d’Ennahda notamment dans le camp de Khlidya.

Selon notre humble avis, l’ensemble des responsables d’Ennahda devraient être aux arrêts pour :
Création d’une milice armée,
Détention d’armes,
Attaque des forces armées,
Incitation des citoyens à la sédition.
Autant de chefs d’accusation passibles de la peine capitale en Tunisie.
Dernier point, un média français indépendant, va publier dans les jours qui viennent des preuves matérielles de ce qui vient d’ètre avancé.

Tunisie

AFP

Mondial-2018: la Tunisie "peut rivaliser avec l'Angleterre" selon Maaloul

Mondial-2018: la Tunisie "peut rivaliser avec l'Angleterre" selon Maaloul

AFP

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

AFP

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

séisme

AFP

Séisme de magnitude 6,5 au Botswana

Séisme de magnitude 6,5 au Botswana

AFP

Au moins 11 morts et une centaine de blessés dans un séisme en Tanzanie (police)

Au moins 11 morts et une centaine de blessés dans un séisme en Tanzanie (police)

AFP

RDC: au moins un mort et des centaines de maisons détruites dans un séisme

RDC: au moins un mort et des centaines de maisons détruites dans un séisme