mis à jour le

SITE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE A DIAMNIADIO Des maraichers s’opposent à la construction du site d’accueil

Le prochain sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie dans notre pays s'annonce déjà dans la polémique. Après le Forum Civil, qui avait dénoncé le gré à gré qui était à la base de l'octroi du marché de la construction de ce centre d'accueil, ce sont des maraichers officiant sur le site qui manifestent leur opposition à la réalisation du projet.

Au Sénégal, les préparatifs du XVème sommet de la Francophonie de 2014 suscitent déjà des polémiques. En effet, après le Forum Civil, qui avait dénoncé le fait que ce nouveau chantier soit ficelé par entente directe et non par appel d'offres, c'est au tour de maraichers établis sur ce site de monter au créneau pour attaquer le projet. En conférence de presse sur le site même, «le Collectif des victimes de la Francophonie» dit dénoncer «une expropriation abusive par l'Etat, sans sommation et avec une grille d'indemnisation déjà établie par l'autorité sans aucune consultation et largement inférieure à la valeur réelle (urbanisme, agricole, eaux et forêts, irrigation)». Au nombre de treize (13), ces maraichers, dont certains se sont installés dans la zone depuis une vingtaine d'années, considèrent que, par cet acte, «l'Etat du Sénégal manifeste un manque notoire de respect et de considération à l'égard des exploitants qui travaillent et font travailler d'autres citoyens». Pour Oumar Déme, un ancien de Bud-Sénégal et membre de ce collectif, «l'Etat du Sénégal est en contradiction par rapport à son projet de Retour à la terre». Au bord des larmes, Déme doute de la pertinence du projet : «comment comprendre qu'au moment où des Sénégalais se serrent les reins et investissent des millions dans l'agriculture, on les récompense par cet acte inhumain et humiliant».

Poudrière

Parlant au nom des femmes, Mme Seck Aissatou Gueye révèle que des «centaines de femmes risquent de retrouver sans ressources, avec la destruction de ces champs». Première vice-présidente de Niayes-Export, Mme Seck a aussi dénoncé le fait que «les commissions de recensement et d'évaluation des impenses ne les aient même pas associés à leur travail». C'est pourquoi le Collectif, par sa voix, a exigé une «nouvelle évaluation des impenses et une affectation de nouvelles terres cultivables». Et révélation de taille : Oumar Déme renseigne que ces terres ne sont pas propices à l'habitat, parce qu'inondables ! L'organisation de la Francophonie compte investir 269 millions de francs CFA pour la construction de ce site. Et Le Président Macky Sall, lors de l'inauguration officielle de l'autoroute à péage, la semaine dernière, avait, dans son discours, annoncé la construction de centre de conférence prévu pour accueillir ce XVème sommet, symbole des adieux du Président Diouf à la tête de l'OIF. Cependant, avec la délocalisation de ces maraichers établis sur ce site depuis une vingtaine d'années, des problèmes sociaux sont à craindre pour une bonne tenue du sommet. C'est pourquoi, dans leurs interventions, Moussa Kane et Oumar Diop ont tenu à inviter le Président Sall «à un arbitrage correct de ce dossier, en convoquant les victimes, en les indemnisant et/ou en leur affectant des terres cultivables adéquates».

Djiby GUISSE

sommet

AFP

Le Zimbabwe va participer au prochain sommet du Commonwealth

Le Zimbabwe va participer au prochain sommet du Commonwealth

AFP

Sommet

Sommet

AFP

Sommet

Sommet

francophonie

AFP

Un cadre de la Francophonie limogé pour ses positions anti-franc CFA

Un cadre de la Francophonie limogé pour ses positions anti-franc CFA

AFP

Côte d'Ivoire: fin des 8e jeux de la Francophonie

Côte d'Ivoire: fin des 8e jeux de la Francophonie

AFP

Côte d'Ivoire: tirs

Côte d'Ivoire: tirs

construction

AFP

Colère après le début de la construction d'un chemin de fer dans le parc de Nairobi

Colère après le début de la construction d'un chemin de fer dans le parc de Nairobi

AFP

Crise du Nil: l'Egypte annonce la construction d'une station d'épuration

Crise du Nil: l'Egypte annonce la construction d'une station d'épuration

AFP

Accord pour la construction d'une centrale nucléaire russe au Soudan

Accord pour la construction d'une centrale nucléaire russe au Soudan