mis à jour le

 Manifestation des partisans du président déposé Mohammed Morsi, le 30 juillet 2013 au Caire. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany
Manifestation des partisans du président déposé Mohammed Morsi, le 30 juillet 2013 au Caire. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

Pourquoi les Egyptiens n'aiment pas les Etats-unis

La valse des émissaires américains déplait à une grande partie de la société égyptienne. Pour elle, c'est la marque d'une nouvelle ingérence des États-Unis.

Il est loin le discours du Caire, et cette impression que les Etats-unis pouvaient bénéficier d'une nouvelle image dans le monde arabe. Si les émissaires américains défilent dans la capitale égyptienne pour essayer de trouver une porte de sortie à la crise dans laquelle est plongée le pays depuis plus d'un mois, cela n'est pas vu d'un très bonne oeil par la population.

«Les Egyptiens n'aiment pas l'Amérique», résume le journaliste égyptien Bassem Sabry sur le site d'information Al Monitor. D'après lui, la cote des Etats-unis est au plus bas en Egypte. Cest, selon lui, la seule chose sur laquelle les Egyptiens peuvent s'entendre. Il est rare de trouver dans les rues du Caire un homme susceptible de louer la politique américaine.

Les laïcs et les libéraux reprochent le soutien de l'administration américaine aux Frères musulmans au lendemain de la révolution égyptienne. De leur côté, les Frères musulmans disent avoir été doublement trahis: une première fois sous l' ère Moubarak quand les Etats-unis soutenaient un régime dictatorial au nom de la lutte contre l'islamisme. Une deuxième fois, le 3 juillet dernier quand l'administration Obama n'a pas condamné le coup d'Etat contre le président Mohammed Morsi.

Mais comme le rappelle Bassem Sabry, l'antiaméricanisme vient de plus loin: la gestion du conflit israélo-palestinien par l'administration américaine, l'invasion en Irak et les déboires que connait le pays depuis mars 2003.

Complot

De là naissent des théories du complot reprises dans certains médias égyptiens. On peut entendre que «les Etats-Unis veulent diviser l'Egypte» et que «Morsi a toujours été un agent des américains». Une récente vidéo publiée sur YouTube en dit long sur cet antiaméricanisme partagé dans la société égyptienne. On y voit une jeune femme danser au rythme d'une chanson fustigeant la politique des Etats-unis dans le monde arabe. Le président américain Barack Obama y est présenté comme un défenseur du terrorisme et un fervent soutien des Frères musulmans. Publiée le 30 juillet, la vidéo comptabilise déjà plus de 300 000 vues.

 

Bassem Sabry précise à juste titre que ce désamour ne s'applique pas forcément au peuple américain. Les Etats-unis demeurent d'ailleurs l'une des principales destinations d'immigration pour les Egyptiens.

Nadéra Bouazza

Retrouvez les billets du Blog Nouvelles du Caire

Nadéra Bouazza

Nadéra Bouazza. Journaliste à Slate Afrique

Ses derniers articles: Dessine-moi un immigré  Une (re)naissance dans la douleur  Pourquoi l'Egypte n'aurait pas dû briser les sit-in pro-Morsi 

Barack Obama

Election présidentielle américaine

Trump a invité le demi-frère kenyan d'Obama au dernier débat présidentiel

Trump a invité le demi-frère kenyan d'Obama au dernier débat présidentiel

Etats-Unis

Dans la primaire républicaine, Ben Carson joue de ses origines africaines

Dans la primaire républicaine, Ben Carson joue de ses origines africaines

Au bout du fil

Quand Jacob Zuma ne raccroche pas son téléphone pour saluer Barack Obama

Quand Jacob Zuma ne raccroche pas son téléphone pour saluer Barack Obama

diplomatie

terrorisme

La Libye proteste contre l'intervention «injustifiée» de la France

La Libye proteste contre l'intervention «injustifiée» de la France

AFP

Egypte: le chef de la diplomatie en Israël pour une rare visite

Egypte: le chef de la diplomatie en Israël pour une rare visite

AFP

La Libye menacée de devenir une nouvelle Syrie, craint son chef de la diplomatie

La Libye menacée de devenir une nouvelle Syrie, craint son chef de la diplomatie

Egypte

AFP

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

AFP

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte