mis à jour le

Patrouille de l'armée nigériane, le 5 juin 2013 dans le Nord du Nigeria. Quentin Leboucher / AFP
Patrouille de l'armée nigériane, le 5 juin 2013 dans le Nord du Nigeria. Quentin Leboucher / AFP

Nigeria: combats meurtriers entre l'armée et la secte Boko Haram

L'offensive de l'armée contre les combattants de Boko Haram continue. Elle s'est soldée par la mort de 35 personnes, dont deux soldats de l'armée nigériane.

Des combats entre l'armée et des insurgés du groupe islamiste Boko Haram ont fait 35 morts dimanche 4 août, pour la plupart des insurgés, dans le nord-est du Nigeria, a indiqué l'armée.

«Un policier et 17 terroristes de Boko Haram» ont été tués dans un premier affrontement, qui a éclaté dans la localité de Bama à la suite de l'attaque d'un poste de police, selon un communiqué de l'armée. «Deux soldats et 15 terroristes» sont morts dans le second affrontement, dans la localité de Malam Fatori. Lundi 5 août, "La situation est revenue à la normale dans les deux villes", a précisé l'armée.

Les localités de Bama et Malam Fatori sont situées dans l'Etat nordiste de Borno,  la région d'origine de Boko Haram. L'Etat de Borno, violemment secoué par les attaques des insurgés et l'offensive lancée depuis mai par l'armée nigériane, a été placé, avec deux autres Etats du Nord, sous état d'urgence par les autorités fédérales.

Selon l'armée, les insurgés étaient munis «d'armes sophistiquées» et d'explosifs. Les soldats ont saisi trois tubes lance-roquettes RPG, 10 fusils d'assaut AK-47 et des explosifs, toujours selon le communiqué.

Offensive de l'armée

Le nombre d'attaques des insurgés semble avoir diminué avec l'offensive lancée par le gouvernement contre Boko Haram, et l'armée revendique la déroute de nombreux insurgés . Mais les informations données par les forces de sécurité nigérianes sont difficiles à vérifier, car les liaisons téléphoniques ont été longtemps coupées avec le nord-est du pays et l'accès à ces régions limité. 

L'armée prétend avoir remis en service les lignes téléphoniques dans beaucoup de régions, mais en réalité les liaisons demeurent difficiles. Les attaques et attentats de Boko Haram, et la répression menée par les forces de sécurité, ont fait au moins 3 600 morts depuis 2009, selon l'ONG Human Rights Watch.

Boko Haram affirme lutter pour la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria. Pays le plus peuplé d'Afrique, le Nigeria est divisé entre un Nord à majorité musulmane et un Sud à dominante chrétienne. Ce pays est aussi le premier producteur de pétrole d'Afrique.

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, la grenade est la star de l'automne  L'escrimeuse Inès Boubakri dédie sa médaille d'or à « la femmes tunisienne»  En Afrique du Sud, des élections municipales cruciales pour l'ANC 

Boko Haram

Otages

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Zone de guerre

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

Nigeria

La libération de 21 lycéennes de Chibok en annonce t-elle d'autres?

La libération de 21 lycéennes de Chibok en annonce t-elle d'autres?

armée

AFP

Angola: nouveaux combats entre armée et séparatistes de Cabinda

Angola: nouveaux combats entre armée et séparatistes de Cabinda

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

AFP

Mozambique: l'opposition armée annonce deux mois de trêve

Mozambique: l'opposition armée annonce deux mois de trêve

Nigéria

AFP

CAF/présidence: le Nigeria demande

CAF/présidence: le Nigeria demande

AFP

Shell et Eni inculpés pour corruption au Nigeria

Shell et Eni inculpés pour corruption au Nigeria

AFP

La croissance du Nigeria en berne en 2016

La croissance du Nigeria en berne en 2016