mis à jour le

Des professionnels du tourisme inquiets des difficultés du secteur à Saint-Louis

(APS) - Le secteur du tourisme, considéré comme l'une des mamelles de l'économie sénégalaise, traverse une passe difficile à Saint-Louis où des licenciements ont été signalés récemment dans trois réceptifs hôteliers, signe parmi d'autres que cette région peine encore à profiter de ses énormes potentialités dans ce domaine.

La fréquentation des sites hôteliers connaît une forte baisse coïncidant avec les débuts du jeûne musulman, qui a davantage contribué à ralentir les activités du secteur. Cette situation est de mauvais augure pour les patrons du secteur, à quelques mois de l'ouverture de la saison en novembre.

Aussi, les professionnels du tourisme n'ont-ils pas manqué de faire part de leurs inquiétudes à ce sujet, lors d'une rencontre avec le nouveau gouverneur de Saint-Louis El Hadj Ibrahima Sakho.

Cette mauvaise passe s'explique certes par la crise économique qui n'épargne aucun pays mais comme facteur aggravant, les acteurs indexent "l'anarchie" qui est selon eux notée dans ce secteur.

Selon des chiffres officiels dont ils font état, l'activité a connu une baisse de 20 à 30 pour cent en 2013, comparativement à 2011 et 2012. Cela s'est traduit en conséquence par des mesures de redressement ayant abouti à des licenciements dans trois réceptifs de "la capitale du nord".

D'autres contraintes pèsent également sur le bon développement du secteur dont les activités sont parasitées par les vendeurs à la sauvette et les faux guides touristiques.

Saint-Louis souffre aussi de l'absence d'une liaison aérienne et d'une police touristique ainsi que de la faible durée de séjour des touristes.

"La question de la liaison aérienne est cruciale", note un responsable du Syndicat d'initiatives et de tourisme, avant de dresser un tableau sombre de la situation, consécutive selon lui à la disparition du vol Paris-Saint-Louis-Dakar de la compagnie Sénégal Airlines. "Il y a des compagnies qui voudraient reprendre le circuit et l'Etat devrait les y aider", plaide cette source.

Il est également fait état d'un déficit en investissements pour valoriser les sites touristiques victimes d'une dégradation continue de l'environnement et du patrimoine bâti, notamment dans l'île.

"Sur 73 établissements d'hébergement touristiques, seuls 27 sont réguliers", a révélé le gouverneur Sakho, qui envisage de mettre de l'ordre dans le secteur. Selon lui, certains promoteurs investissent dans des zones irrégulières sans autorisation de construire ni d'ouverture d'exploitation.

S'y ajoute que les hôteliers de Saint-Louis nourrissent quelques appréhensions au sujet de l'entrée en vigueur, le premier août dernier, du visa biométrique, désormais exigée des ressortissants non communautaires (pays non membres de la CEDEAO) désireux de visiter le Sénégal.

"Nous disons oui pour le visa biométrie qui sécurise et fait rentrer des recettes dans les caisses de l'Etat afin de mieux promouvoir le secteur", a déclaré Jean-Jacques Bancal de l'hôtel Résidence.

Mais, selon lui, les pouvoirs publics devraient "mettre en place des formules simplifiées surtout à Saint-Louis, une zone frontalière avec la Mauritanie, d'où des touristes viennent pour passer le week-end".

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

tourisme

Environnement

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

Voyage

L'Afrique du Sud est la destination préférée des touristes sur le continent

L'Afrique du Sud est la destination préférée des touristes sur le continent

AFP

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars

difficultés

AFP

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

AFP

Centrafrique: les difficultés s'accumulent pour l'armée française

Centrafrique: les difficultés s'accumulent pour l'armée française

Nabil

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?

secteur

AFP

Togo: le secteur du phosphate

Togo: le secteur du phosphate

AFP

Afrique: le secteur minier frappé de plein fouet par la chute des cours

Afrique: le secteur minier frappé de plein fouet par la chute des cours

AFP

Ouganda: vendre le pays aux homosexuels, un défi pour le secteur du tourisme

Ouganda: vendre le pays aux homosexuels, un défi pour le secteur du tourisme