mis à jour le

50è anniversaire de la Rtb : La cité de la communication en gestation

Le site du centre émetteurs de la Radio-télévision nationale (RTB) a accueilli ce 5 août 2013, la pose de la première pierre d'un bâtiment R+5. Ce bâtiment devra servir de nouveau siège à la Rtb (Radio-télévision du Burkina) d'ici à 2015.

Le centre émetteurs de la rtb, fruit de la coopération germano-voltaïque, a été inauguré le 10 décembre 1974. Il présente aujourd'hui des émetteurs tous en arrêt, faute de pièces de rechange. C'est après une visite guidée de ces installations que le cérémonial de la pose de la première pierre du siège de le rtb pouvait commencer. La construction de ce siège est en perspective depuis 1990, à en croire Luc Adolphe Tiao, président dudit cérémonial.

L'édifice devra « permettre de réunir les principaux services techniques de la télévision nationale, de la radio nationale, et naturellement tous les services administratifs », a indiqué le Premier ministre. Et de préciser, « nous aurons sur ce site que l'on pourrait qualifier de cité de la communication » en qu'il est appelé à rassembler la plupart des services de presse aussi bien audiovisuelle qu'écrite de l'Etat.

Il s'agit en effet, d'un bâtiment R+5 qui devra pousser à coût de 7 050 000 000 FCFA déjà disponibles, a confié le ministre de la communication, Alain Edouard Traoré. Les travaux de construction à proprement parler pourront démarrer incessamment sous la houlette de l'agence Faso Baara, a relevé le ministre porte-parole du gouvernement, et bénéficiaire de l'immeuble. « Nous espérons l'inaugurer au plus tard en 2015 », a souhaité Alain Edouard Traoré qui dit compter avec la fluidité des procédures opérationnelles.

C'est une aire de plus de 12 ha qui devra accueillir les années à venir, de nombreux services publics en charge de la communication au Burkina.

De nouvelles attentes

Pour Luc Adolphe Tiao, il est souhaitable que « la rtb s'inscrive dans son temps ». Il faut « qu'elle soit en phase avec l'évolution technologique et que les hommes qui y travaillent soient en phase avec les exigences du monde moderne », a-t-il martelé.

Un point d'honneur sur les attentes vis-à-vis des hommes de média en général, a été marqué à l'occasion. « La nécessité pour les journalistes d'être plus indépendants, d'être plus libres, mais aussi plus responsables » a été relevée avec emphase par le Premier ministre.

Pour lui, « si on arrive à combiner ces trois triptyques, nous aurons à partir de maintenant, de grands journalistes, des gens qui apporteront une grande contribution au développement de leur pays sur le plan politique, sur le plan social, sur le plan culturel ». L'ère des grands journalistes dans notre pays est donc à venir.

Signalons que la cérémonie du jour s'inscrit dans le cadre d'activités entamées depuis le 10 juillet dernier, pour marquer le 50è anniversaire de la rtb. En rappel, c'est en 1963 que la « Volta-vision », actuelle télévision nationale, a commencé ses activités.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

anniversaire

AFP

Soudan du Sud: sombre sixième anniversaire de l'indépendance

Soudan du Sud: sombre sixième anniversaire de l'indépendance

AFP

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

AFP

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

communication

AFP

Burkina: la présidente du Conseil supérieur de la communication écrouée pour malversations

Burkina: la présidente du Conseil supérieur de la communication écrouée pour malversations

AFP

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

AFP

Burkina: l'ex-ministre de la Communication de Compaoré écroué pour malversations

Burkina: l'ex-ministre de la Communication de Compaoré écroué pour malversations