mis à jour le

Fête Nationale : Le Président du Faso rend visite à la RTB pour célébrer son jubilé

En cette fête nationale, commémorant l'indépendance du Faso, le Président Blaise Compaoré a choisi de rendre visite à la RTB (Radiodiffusion-Télévision du Burkina). Célébrant ainsi, par la même occasion, le jubilé d'or de la télévision nationale.

C'est après avoir entendu l'Hymne burkinabè, interprété par l'orchestre de la Gendarmerie nationale à l'entrée de la RTB, que le Président du Faso a été invité à une visite guidée de la Télévision nationale burkinabè (TNB). Mené par Ms. Soulémane Ouédraogo et Marie Léopold Nikiema, respectivement Directeur Général de la RTB et Directeur de la TNB, M. Blaise Compaoré a ainsi découvert les coulisses de la rédaction, des services techniques, et des plateaux... Dont celui du Journal Télévisé, sur lequel il s'est arrêté aux côtés du Premier Ministre, Luc Adolphe Tiao, pour un court entretien avec la présentatrice - entretien bien sûr retransmis en direct sur la chaîne RTB.

A cette occasion, et de nouveau lors d'une déclaration face aux journalistes, le chef d'Etat burkinabè a tenu à féliciter ceux qui travaillent, depuis 50 ans donc, pour la télévision nationale. « Face aux responsabilités de développement, la télévision est une grande école de société », dit-il, « je tiens à remercier les hommes et femmes qui travaillent pour cela ». Encourageant notamment les journalistes à poursuivre leurs efforts, et à rester « libres, indépendants et surtout responsables », le Président Blaise Compaoré a par ailleurs fait part de ses « disponibilités » pour améliorer les services de la RTB.

« Le Président du Faso nous a interpellé sur le fait que l'on doit mieux faire que par le passé »

Car ce jubilé est l'occasion pour la télévision nationale burkinabè « d'aller plus loin », selon les termes de M. Soulémane Ouédraogo. « Plus qu'un évènement 'festif', la célébration du cinquantenaire de la Télévision du Burkina s'est construite autour d'une plateforme d'initiatives visant le renforcement des capacités opérationnelles de la RTB dans son ensemble », a en effet déclaré le Directeur Général. De son côté M. Marie Léopold Nikiema, interrogé par Lefaso.net, a ainsi évoqué la construction d'un nouveau siège pour permettre de meilleures conditions de travail, ou encore l'arrivée de la TNT - prévue pour 2015. « Le Président du Faso a alloué déjà ce qui est fait, et il a dit : ce qui est important, c'est que nous devons travailler au diapason de l'évolution technologique », relate ainsi le Directeur de la TNB.

Et de poursuivre : « Il a prodigué des conseils pour nous amener à prendre beaucoup plus d'engagements, pour être beaucoup plus professionnels (...) Le Président du Faso est venu nous dire ses encouragements, mais en même temps nous interpeller sur le fait qu'on doit mieux faire que par le passé. On doit essayer d'innover, et faire en sorte que les populations burkinabè aient des programmes adaptés à leur réalité. Parce que nous ne pouvons pas concurrencer les chaînes occidentales, qui ont beaucoup plus de moyens, et beaucoup plus de programmes qui intéressent (...) parce que les gens veulent rêver. Mais nous allons faire rêver les téléspectateurs burkinabè à travers leur réalité, et à travers leur vécu quotidien ».

Jessica Rat

Lefaso.net

fête

AFP

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

AFP

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

AFP

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur

président

AFP

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président

AFP

Burundi: le président Nkurunziza remplace son chef de la diplomatie

Burundi: le président Nkurunziza remplace son chef de la diplomatie

AFP

Nigeria: le président Buhari crée la polémique en traitant les jeunes de paresseux

Nigeria: le président Buhari crée la polémique en traitant les jeunes de paresseux

Faso

AFP

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

AFP

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

AFP

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso