mis à jour le

Les Algériens découvrent les sorties nocturnes

Durant cette dernière semaine du Ramadhan, les Algériens sortent de plus en plus durant la soirée. La plupart des sorties se font en famille pour effectuer les achats de l'Aïd. Les rues s'animent et la circulation routière est de plus en plus dense. Les marchands ambulants envahissent les trottoirs pour vendre des jouets. Un petit commerce qui permet à des jeunes de gagner de l'argent et venir en aide au père de famille qui n'arrive pas à joindre les deux bouts. Les services de sécurité semblent tolérer ce phénomène. Il faut dire aussi que la chaleur pousse les gens à sortir à la recherche d'un peu de fraîcheur. Les marques font leur show sur les places publiques. Fanta, par exemple, sillonne l'Algérie pour égayer les soirées d'été des familles algériennes et a fait une récente escale à la Grande Poste. Une grande affluence y a été constatée, d'autant qu'un espace pour enfants a été aménagé. La placette s'est transformée en une immense salle de spectacles à ciel ouvert, avec des haut-parleurs qui «crachent» leurs décibels, synonymes d'adrénaline. L'objectif de la firme : faire passer un message au milieu des émotions. Le but est relativement simple, il s'agit de provoquer une émotion chez le consommateur, afin de susciter l'achat. Les 5 sens sont donc fréquemment utilisés par les marques, pour mettre en avant un produit, par le son comme des musiques d'ambiance, par la vue avec des vidéos par exemple, par le toucher, par l'odorat comme cette bonne odeur de savon au supermarché ou encore par le goût. Cette technique de marketing entend faire vivre une expérience aux consommateurs pour l'amener à acheter. «Après un début de Ramadhan morose, le centre-ville d'Alger connaît, ces derniers jours, des soirées plus animées, avec des dizaines de milliers de personnes dans les rues, encouragées à sortir par le nombre important  de commerces ouverts et de spectacles proposés parfois en plein air», constate l'APS. Déserte au moment du f'tour, la ville s'offre, quelques moments après, aux premiers passants, ceux qui fréquentent les différents «restos du c½ur» du chef-lieu de la capitale, pour rompre le jeûne. Après la prière des tarawih, vers 22h30, des milliers de personnes, avec cette présence remarquée des familles, descendent dans les rues principales pour faire les boutiques en prévision de l'Aïd. Cependant, selon le reporter de l'APS, les gens semblent bouder les différentes activités de loisirs qui s'organisent en salle, comme à El Mougar, L'Algéria, Ibn Khaldoun ou le Théâtre national algérien (TNA) qui proposent des soirées musicales. L'accès payant à ces lieux y est peut être pour quelque chose.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Algériens

AFP

Attaque

Attaque

AFP

Une panne géante d'internet replonge les Algériens dans "la préhistoire"

Une panne géante d'internet replonge les Algériens dans "la préhistoire"

Mode de vie

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile

sorties

group promo consulting

Pape Maël Thiam sur les sorties d’Idrissa Seck « c’est un homme traumatisé après sa défaite à la dernière présidentielle »

Pape Maël Thiam sur les sorties d’Idrissa Seck « c’est un homme traumatisé après sa défaite à la dernière présidentielle »

group promo consulting

Pape Maël Thiam sur les sorties d’Idrissa Seck « c’est un homme traumatisé après sa défaite à la dernière présidentielle »

Pape Maël Thiam sur les sorties d’Idrissa Seck « c’est un homme traumatisé après sa défaite à la dernière présidentielle »

Actualités

Mali : poursuite des sorties aériennes dans le cadre du dispositif Serval

Mali : poursuite des sorties aériennes dans le cadre du dispositif Serval