mis à jour le

Petit bilan…

Bien qu'il n'existe pas de bilan précis des privatisations, à savoir ce qui a été cédé, à qui, les emplois préservés, ceux nouvellement créés, l'évolution des entreprises depuis..., quelques chiffres partiels peuvent néanmoins donner une petite idée du processus. Selon un bilan établi par le ministère de l'Industrie et de la Promotion des investissements en août 2008, sur 1200 EPE à privatiser, 458 entreprises ont été privatisées entre 2001 et août 2008. 210 ont été cédées entièrement, 34 ont vu la majorité de leurs actifs privatisés, tandis que seulement 13 ont été partiellement privatisées avec une majorité d'actifs laissés dans le giron du secteur public. 76 EPE ont été reprises par les salariés, 91 autres par des repreneurs privés alors que 38 entreprises publiques ont fait l'objet d'une joint-venture. Au cours de cette période, plusieurs opérations de privatisation ont abouti et concerné diverses EPE, à l'image de la Maghrébine des transports, Sider (complexe El Hadjar), 3 usines ENAD, l'ENGI, l'Enicab, cession de 35% du capital de 4 cimenteries, les filiales de transport maritime de marchandise de la CNAN, l'hôtel Ryadh, les briqueteries, plus d'une centaine d'agences de l'Endimed, l'ENCG et bien d'autres. Jusqu'en 2004, les privatisations ont rapporté 91 milliards de dinars, soit à peine 910 millions d'euros !