mis à jour le

Touchez pas à mon rejeton…

Si la pédophilie peut paraître, par la bestialité qu’elle confère aux âmes sensibles, comme une violation de l’enfant, et de ses droits, elle ne saurait permettre de le protéger face à ce destin, dans une société où la pédophilie s’expérimente librement, jusqu'à la mort. L’histoire, qui s’impose comme un véritable élément porteur d’avenir, regorge de récits effrayants, bravant de ce fait toute logique. Un pseudo pédophile, de nationalité britannique, a été arrêté à Tétouan pour avoir tenté de kidnapper une fillette de 6 ans. Cette tentative pourrait paraître insolite à en croire la raison, et les faits. D’abord parce que ce James Pedo-Bond est recherché par Interpol pour avoir séquestré et abusé sexuellement d’une enfant. Ensuite, parce qu’il a été impliqué dans le viol de quelques écolières au regard de braise et aux cheveux finement tressés. Il y a là bien plus que simple coïncidence ou télépathie de hasard, mais formellement une expression d’une parente profonde entre ces pédophiles. Puisqu’un autre ressortissant anglais, a été écroué à Marrakech alors qu’il câlinait jovialement les tripes de son amant….. de 14 ans.…On l’aura compris ! Le thème de leurs soirées pyjamas est tout naturellement une saucisse indienne, et une pile de couches lavables, avec le bébé si possible. Mais il y a plus encore. Dans cette collection qui s’impose au spectateur sans qu’il ait son mot à dire, la pédophilie est bien plus captivante qu’une course de trot au Pays-Bas. Certes, le cheval hollandais ne permet pas tous les mouvements, contrairement à un jeune homme de 8 ans. Un autre pédo-file, nous aide à mieux décrypter ce phénomène paranormal, mais certes poétique, en peignant la culture pédopornographique dans toute sa splendeur. Ce journaliste français respectable, qui voit le nombre de ses pedo-folklores sur twitter s'accroître, décide alors de realiser des pedo best-sellers allant du  » Papa noël à Sodome » jusqu’au  » Grand père, et les 40 petits trous »….Bon j’arrête ! Officiellement, il s’agit là d’une vidéo éducative à caractère sportif. En fait, on y retrouve un ramassis de petits garçons, effleurés violemment jusqu'à la moelle épinière par un vieux facteur. Ces récits plaisant n’offusquent pas seulement les m½urs des gens normaux, mais ils égayent également les pédo-internautes à en croire la fréquence des téléchargements . Jacques-H a eu bien plus de chance que ses confrères , puisqu’il n a écopé que de 4 mois de prison. Oui oui 4 mois ! Il reste bien entendu un dernier Pedobear, Ze one, le grand maître Jedi de l’école pedo classique  » Institute Of Internal Pedophiles » , The Servaty, alias le pornographe d’Agadir. On voit déjà pâlir la colère de Lord Daniel en apprenant que ce dernier n a écopé que de 18 mois de prison seulement…. Youpy VIVA la justice ! En insistant sur certains événements, sans doute sera-t-il alors  possible de pénétrer un lien entre eux, mis à part l’amour de ces pedo étrangers pour notamment le petit filet mignon locale. C’est bien plutôt l’idée de confusion qui domine ces histoires. Cette prédominance de la pédophilie comme point noire de notre société invite donc les consciences à se réveiller rapidement.Dès lors, on se trouve confronté à une question de taille…..Où va notre société ?

Ô j’ai affreusement ma à la tête ! Le secteur de la pédophilie semble se développer tout aussi bien que le secteur des pêches maritimes. D’autre part, c’est l’humanité des citoyens, par l’atrocité de ces faits, qui semble ignorée, et prise à la légère…..fin ghadyin ?

Je m’adresse à vous tous, Pedobear ! Si vous touchez à mon gamin, je ferai de vos yeux pervertis, du Lben concentré d’un marron foncé, qui sent le Mahia trafiqué. Vous serez ma proie, ainsi que ma base de travail pour toutes les recherches scientifiques réalisées sur des rats d’égouts, sans parler d’un de mes projets autrement plus ambitieux avec de l’acide folique …..Puisque les pédophiles déambulent en toute impunité, je fais justice by myself avec l’épée de Damoclès…Ok Ok le chakor de Damiloudi…… Quiconque ******** mon rejeton, je le ******* à coups de hache

Les violeurs, c’est vous les prochains….

[Cet article a été publié par Les Chroniques De Yamna.]