mis à jour le

Election présidentielle, second tour : A L’HEURE DES GRANDES MANOEUVRES

Après la proclamation vendredi des résultats provisoires du 1er tour de l'élection présidentielle et en attendant celle des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle, l'heure est aux grandes manoeuvres pour s'allier le maximum de candidats battus dans la perspective de ratisser large au deuxième tour. Il va opposer le candidat du RPM Ibrahim Boubacar Keïta, arrivé premier avec 39,23 % des voix au porte-étandard de l'URD, Soumaïla Cissé qui s'est classé deuxième avec 19,44% des voix. Qui de Ibrahim Boubacar ou de Soumaïla Cissé va se procurer le plus grand nombre d'alliés pour cette bataille finale. C'est là que réside tout l'intérêt de ce second tour. Les tractations vont déjà bon train.

Une première grosse surprise, c'est la position du candidat de l'ADEMA, troisième avec 9,59% qui, contre l'avis de son parti, a appelé à voter IBK. Raison évoquée par Dramane Dembélé : il partage certaines valeurs avec le candidat du RPM en plus de leur appartenance à la famille politique de l'Internationale socialiste.

L'ADEMA, fidèle à son engagement au sein du Front pour la Démocratie et la République (FDR) soutient le candidat Soumaïla Cissé (voir article de A. Cissé à la page 4).

Autres candidats qui ont appelé à voter IBK : Choguel Kokalla Maïga du MPR, (2,29%) et Mamadou Bakary Sangaré Blaise de la CDS-Mogotiguiya, (1,06%)

« Je sus-cité, confirme par la présente, le report de toutes les voix portées sur ma candidature, en appelant à voter et en m'engageant avec tous les moyens requis pour l'élection du candidat Ibrahim Boubacar Keïta au deuxième tour du dit scrutin » indique Mamadou Bakary Sangaré Blaise, dans une déclaration qu'il nous a fait parvenir.

D'autres candidats comme Modibo Sidibé de Forces alternatives pour le renouveau et l'émergence (FARE An Ka Wuli), quatrième avec 4,87% et Mme Haïdara Aïchata Alassane Cissé de l'Alliance Chato 3013 (0,76%) ne semblent pas encore décidés du côté où ils vont aller.

Dans les communiqués déposés à notre rédaction, Modibo Sidibé et Mme Haïdara Aïchata Alassane Cissé se sont contentés de féliciter le peuple malien pour sa participation massive au scrutin présidentiel du 28 juillet.

Tout en se félicitant de la bonne tenue de la campagne électorale, Modibo Sidibé a toutefois regretté les dérives préoccupantes qui ont marqué les opérations de vote. Le candidat de Forces alternatives pour le renouveau et l'émergence (FARE An Ka Wuli) appelle cependant à dépasser les légitimes frustrations qu'ont pu provoquer ces dysfonctionnements et invite chacun des acteurs politiques à inscrire ses actions dans le respect du choix exprimé par le peuple.

La candidate de l'Alliance Chato 2013, elle, se réjouit de la mobilisation particulière des femmes et des jeunes. Elle estime que « cette victoire du Mali, issue des urnes, est la preuve de la maturité politique de notre nation et de sa volonté de consolider son processus démocratique ».

L'Alliance Chato 2013, conformément à la vision et à l'engagement de sa candidate Mme Haïdara Aïchata Alassane Cissé, pour la paix et l'unité nationale exhorte tous les citoyens maliens à accepter les résultats qui sortiront des urnes.

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

élection

AFP

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

AFP

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

AFP

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête