mis à jour le

Union européenne : 2,1 milliards de Fcfa pour renforcer le rôle de la société civile

Ces fonds serviront à des projets dans les domaines de la santé, l'éducation, l'aide alimentaire, l'agriculture, la pêche, l'élevage, l'eau et l'assainissement, l'inclusion sociale

La seconde phase du Programme d'appui aux organisations de la société civile (PAOSC II) a été solennellement lancée vendredi au cours d'une cérémonie de signature de contrat de subventions entre l'Union européenne et 84 organisations de la société civile (OSC). L'événement s'est déroulé à l'hôtel Radisson sous la présidence de Mamadou Macki Traoré, le représentant du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

C'était en présence de Richard Zink, le chef de file des partenaires techniques et financiers de l'UE au Mali, Filippo Quinci, le coordinateur de l'unité de gestion du programme (UGP/PAOSC), et Mamoutou Diabaté, le président du Forum des organisations de la société civile (FOSC).

Le PAOSC est un programme cofinancé par l'Union européenne, le Danemark, la Suède, la Suisse et le Canada. La seconde phase de ce programme novateur a débuté en mars dernier et durera 60 mois. Le PAOSC doit renforcer les OSC maliennes et leur permettre ainsi de participer au processus démocratique, de jouer un rôle d'acteurs de développement et de changement social. Le budget global du programme s'élève à environ 9 milliards de Fcfa.

Les conventions établissent que le programme met à la disposition des organisations sélectionnées, dans un premier temps un montant de 2,1 milliards de Fcfa à travers un « appel à propositions ». Ce financement servira à différents projets dans les domaines de la santé, l'éducation, l'aide alimentaire, l'agriculture, la pêche, l'élevage, l'eau et l'assainissement, l'inclusion sociale et enfin le capital social.

Un second « appel à propositions » porte sur un financement de 300 millions de Fcfa. Cet appui financier vise soutenir des projets relatifs à la paix et à la réconciliation et la bonne gouvernance. Les deux conventions seront exécutées dans à Bamako, Koulikoro et dans les quatre régions du nord : Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal.

Pour le président du FOSC, Mamoutou Diabaté, l'initiative de ce programme traduit la confiance dont bénéficie la société civile malienne auprès de l'Union européenne. Il a assuré celle-ci de l'intérêt des bénéficiaires à travailler à la réussite du programme à la grande satisfaction du coordinateur de l'unité de gestion du programme, Filippo Quinci, le chef d'équipe du programme.

Le représentant de l'Union européenne, Richard Zink a, lui, félicité les OSC maliennes pour leur dynamisme qui, de son point de vue, justifie l'intérêt des PTF pour le programme. « Vous êtes un exemple à suivre dans le monde », a souligné le diplomate européen, en espérant que ce programme permettra de ressouder le tissu social, notamment dans les régions du nord durement éprouvées par plus d'une année d'occupation des groupes armés.

Le représentant du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mamadou Macki Traoré, a confirmé que le programme permettra de soutenir l'activité économique grâce à la restauration des infrastructures, l'appui aux artisans et aussi la relance des activités agricoles.

L. DIARRA

 

 

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

union

AFP

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

AFP

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

AFP

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

société

AFP

Gambie: face

Gambie: face

AFP

France Télé accusé de diffamation par une société liée au groupe Bolloré

France Télé accusé de diffamation par une société liée au groupe Bolloré

AFP

Sénégal: le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière

Sénégal: le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière