mis à jour le

Téléphonie de troisième génération (3G) : Les opérateurs en ordre de bataille

Le lancement effectif de la 3G devrait  avoir lieu en novembre prochain. Les différents opérateurs se disent fin prêts, de leur côté, décidés à satisfaire leurs clients. C'est clair, l'Algérie doit définitivement se tourner vers la téléphonie de troisième génération (3G) afin de généraliser le haut débit dans le pays. Après avoir été reporté à plusieurs reprises, le lancement effectif de la 3G semble se préciser. Il devrait finalement avoir lieu en novembre prochain. L'appel d'offres international y afférent aura lieu aujourd'hui, comme annoncé par le ministre de la Poste et des TIC, Moussa Benhamadi. L'introduction attendue de cette nouvelle technologie, qui marquera, sans aucun doute, une nouvelle étape dans le développement du secteur des télécommunications national, est précédée chez les opérateurs mobiles par toute une préparation financière, logistique et de formation. Les préparatifs sont-ils aujourd'hui terminés ? Pour le directeur général de Mobilis, tout est fin prêt pour le lancement des services de la 3G : «Nous n'attendons que le cahier des charges pour son exploitation. Nous sommes capables, dans une première phase, de satisfaire des centaines de milliers de clients, mais il faut savoir que le service ne sera pas disponible pour tous les Algériens le jour J», a déclaré M. Damma, avant de promettre que «Mobilis allait surprendre en termes de services et de qualité». De son côté, le directeur général de Nedjma affirme avoir «reçu avec beaucoup d'optimisme et soutenu la décision judicieuse et pertinente du gouvernement algérien de lancer le processus d'attribution des licences de téléphonie 3G. La téléphonie 3G insufflera une dynamique nouvelle dans le secteur de la téléphonie mobile en Algérie arrivé à saturation. Nous suivons avec beaucoup d'intérêt ce processus afin de répondre de la meilleure manière qui soit aux conditions qui seront fixées par les autorités algériennes dans le cahier des charges». Et d'ajouter que l'opérateur est prêt pour se lancer dans la 3G et «les essais que nous avons effectués auparavant sur notre réseau nous permettent de dire, aujourd'hui, que nous disposons de la technologie nécessaire, humaine et matérielle, pour la mise en ½uvre de la téléphonie 3G et assurer une excellente qualité de service et de standard international au client algérien». Chez Djezzy, on se dit confiant quant à la manière, déjà, par laquelle a été lancé l'appel d'offres, mais on se refuse à d'autres commentaires avant que les détails du cahier des charge ne soient connus. Des formations liées à la 3g La décision du gouvernement de lancer la 3G semble toutefois susciter chez l'opérateur de la confiance, puisque des formations dédiées à cette technologie ont été organisées par l'opérateur en Italie, au profit de nombreux collaborateurs. Il faut rappeler à ce propos que l'opérateur a organisé, en mars dernier, un voyage d'information en Italie pour la presse algérienne afin de lui présenter l'exemple de l'entreprise Wind, ancienne propriété d'Orascom rachetée par Vimpelcom et reconnue premier opérateur européen en 2011 pour la qualité du service de ses prestations de 3G. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Djezzy avait pris la décision d'envoyer un important groupe de jeunes cadres algériens dans les centres d'apprentissage de Wind dans les domaines techniques et commerciaux liés à la 3G. D'après Hamid Grine, directeur de la communication à Djezzy, l'opérateur a les capacités nécessaires pour entrer dans la course au vu de «son capital expérience unique en Algérie et de ses ressources humaines» (lire l'article de Zhor Hadjam). Djezzy apparaît ainsi bien préparé sur le plan humain, reste à savoir quels sont les détails réservés par le cahier des charges aux trois opérateurs présents sur le marché algérien de la téléphonie mobile. L'opérateur, faut-il rappeler, qui compte plus de 17,8 millions d'abonnés, détient approximativement la moitié des parts de marché national. Sa non-participation au lancement de la 3G pénaliserait une large partie des usagers de TIC.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

opérateurs

Amina Boumazza

Les opérateurs algériens sont-ils prêts

Les opérateurs algériens sont-ils prêts

salsabil chellali

Les opérateurs de téléphonie mobile se plaignent du brouillage

Les opérateurs de téléphonie mobile se plaignent du brouillage

Nabil

L'accès à internet, la qualité de service des opérateurs de téléphonie et l'identification des abonnés.

L'accès à internet, la qualité de service des opérateurs de téléphonie et l'identification des abonnés.

ordre

AFP

Foot: Eto'o suspendu jusqu'

Foot: Eto'o suspendu jusqu'

AFP

Burkina: l'aéroport de Ouagadougou fermé jusqu'

Burkina: l'aéroport de Ouagadougou fermé jusqu'

AFP

Migrants: l'UE se met en ordre de bataille contre les "esclavagistes"

Migrants: l'UE se met en ordre de bataille contre les "esclavagistes"

bataille

AFP

Municipales en Afrique du Sud: bataille serrée dans plusieurs villes

Municipales en Afrique du Sud: bataille serrée dans plusieurs villes

AFP

Libye: le gouvernement d'union veut une bataille nationale contre l'EI

Libye: le gouvernement d'union veut une bataille nationale contre l'EI

AFP

Attentats de Paris: la bataille judiciaire pour le transfèrement d'Abdeslam a commencé

Attentats de Paris: la bataille judiciaire pour le transfèrement d'Abdeslam a commencé