mis à jour le

« Al-Itti7ad min ajli Tounes » et « Al Jabha Achaâbia » appellent à dissoudre l’ANC et à la chute du gouvernement

Une réunion d’évaluation de la grave crise politique qui secoue la Tunisie s'est tenue, samedi 3 août , entre les mouvements « Al Jabha Achaâbia » (Front populaire) et la coalition « Al-Itti7ad min ajli Tounes » ( Union pour la Tunisie ) . Suite à cette réunion ,tenue au siège du parti « Nidaa Tounes » à Tunis , Taïeb Baccouche, secrétaire général du parti « Nidaa Tounes », a annoncé qu'un certain nombre de décisions ont été prises, dans ce cadre.

La réunion a été décidée, suite à « l’évolution de la situation dans le pays après l’assassinat du martyr Mohamed Brahmi, et la recrudescence de la violence et du terrorisme qui a coûté la vie à 8 soldats de l’armée nationale, sans oublier la mort du militant du Front populaire de Gafsa, Mohamed Mufti, mort lors d'une manifestation .
Taïeb Baccouche a réaffirmé le maintien des revendications de l'opposition pour sortir le pays de la crise dans laquelle il se débat, à savoir la dissolution de l'Assemblée Constituante et des institutions qui en découlent ( gouvernement et présidence ) , et la chute du gouvernement provisoire actuel pour le remplacer par un cabinet restreint formé de compétences indépendantes « in9aadh watan »( de salut national )qui sera présidé par une personnalité indépendante également, et qui ne se présenteront pas aux prochaines élections.

Baccouche a annoncé, par ailleurs, la création d'une commission politique pour le salut national, dont la composition sera dévoilée mardi prochain, tout en affirmant la nécessité de poursuivre le sit-in « Arra7iil » ( chute ) au Bardo et l'importance de tous les mouvements de protestation populaires dans toutes les régions du pays.

Les deux parties réunies ont appelé tous les Tunisiens à la mobilisation massive, le mercredi 6 août au Bardo, pour marquer le délai de 6 mois écoulés depuis l’assassinat du leader du front populaire Chokri Belaïd et transmettre au parti au pouvoir le message suivant : son départ est un impératif pour sauver la Tunisie.

Absattar Ksibi

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

gouvernement

AFP

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

AFP

Tensions en Afrique du Sud entre gouvernement et groupes miniers

Tensions en Afrique du Sud entre gouvernement et groupes miniers