mis à jour le

Si Ennahdha n’anticipe pas , elle sera chassée du pouvoir par un peuple en révolte

Ahmed Néjib Chebbi ,leader du parti d’opposition « Al Joumhouri » ,écrit sur son blog le texte suivant :
Ennahdha semble miser sur la baisse de la mobilisation dans le camp des démocrates. Sur la lassitude de l'opinion, sa peur du vide et des divisions. Sur les moyens colossaux qu'elle a à sa disposition pour organiser des démonstrations de force, destinées à impressionner ses adversaires et créer l'illusion d'une légitimité à son gouvernement.

Il est imprudent de prédire l'avenir, mais je prends le risque de dire qu'elle se trompe. Ennahdha oublie de tenir compte de température du climat social dans lequel se déroule l'actuelle crise politique. Aujourd'hui les tunisiens sont exaspérés. Exaspérés par l'incompétence du gouvernement, par l'état d'insécurité dans le quel ils vivent, par la cherté de la vie, par les tiraillements de la classe politique. En un mot ils aspirent au changement et désignent un responsable de tous leurs maux: Ennahdha.

Mais un fait plus que tout autre risque de mettre le feu aux poudres: la crise sociale.

Les tunisiens pauvres et moins pauvres plient sous le poids du coût de la vie et peinent à garnir, s'ils le peuvent encore, la table de leur Iftar, ils stressent devant les dépenses de l'aïd qui les rattrapent en cette fin de mois et ne savent plus où donner de la tête pour faire face à la rentrée scolaire qui les attend dans un autre petit mois. Plusieurs avis de grève sont déjà déposés par les différents syndicats et le mois de septembre risque de s'avérer chaud, très chaud!

Si ces prévisions s'avéraient justes, la petite boule de feu allumée par l'assassinat de Mohammed Brahmi et entretenue par les manifestations nocturnes dans toutes les villes du pays risque d'être peu de chose en comparaison de l'incendie qui menace d'embraser le pays. Rappelons nous seulement la grève très dure des dockers de Tunis et l'explosion de colère des familles des ouvriers laissés sur le pavé par la fermeture de l'usine JAL à Menzel Bourguiba, pour nous imaginer ce que sera, à la rentrée, la situation sociale et politique dans notre pays. ça sera Séliana 1, 2, 3 .. à Sidi Bouzid, Gafsa, Kasserine, le Kef sans oublier les grandes villes du littoral, avec leurs cortèges de comités autonomes!

Il ne s'agira plus de Gouvernement de Salut Public et de fin de la transition démocratique mais de chaos qui s'installe et s'alimente au climat d'insécurité qui pointe sur nos têtes.

Il n’appartient qu'à Ennahdha de nous épargner ce scénario de l'apocalypse qui n'a rien de fictif ni de fantasmatique!

Aujourd'hui il n'est demandé à Ennahdha que de se rendre à la réalité et de coopérer à la formation d'un gouvernement de salut public qui ouvre au pays une voie passante à la démocratie. Elle hésite, elle a peur d'être chassée du pouvoir et, qui sait, persécutée à nouveau. Certaines déclarations inconsidérées la renforcent dans ce sentiment. Mais le gouvernement de salut sera consensuel et ne pourra faire table rase des réalités nées des élections du 23 octobre. Ce que je crains, si Ennahdha n'anticipe pas l'évolution immédiate et ne prenne l'initiative de décisions courageuses et douloureuses, elle assumera seule la responsabilité de se trouver en effet chassée du pouvoir par un peuple en révolte et d'entrainer par la même le pays dans le chaos.

Source
Photo d’illustration : Noureddine Bhiri d’Ennahdha avec Néjib Chebbi

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Ennahdha

satarbf

Ennahdha crie victoire

Ennahdha crie victoire

Actualités

Rached Ghannouchi : Ennahdha coordonne avec les parties responsables dans l’opposition

Rached Ghannouchi : Ennahdha coordonne avec les parties responsables dans l’opposition

Actualités

Abdelfatah Mourou : Le mouvement Ennahdha n’est pas prêt

Abdelfatah Mourou : Le mouvement Ennahdha n’est pas prêt

Elle

AFP

Côte d'Ivoire: le procès de Simone Gbagbo se poursuivra sans elle

Côte d'Ivoire: le procès de Simone Gbagbo se poursuivra sans elle

AFP

Soudan: pour honorer son père, elle sauve les vestiges du cinéma

Soudan: pour honorer son père, elle sauve les vestiges du cinéma

AFP

Française enlevée

Française enlevée

pouvoir

AFP

Présidentielle en Gambie: le pouvoir de Yahya Jammeh face aux urnes

Présidentielle en Gambie: le pouvoir de Yahya Jammeh face aux urnes

AFP

Les Nyamitwe, deux frères devenus les porte-voix du pouvoir burundais

Les Nyamitwe, deux frères devenus les porte-voix du pouvoir burundais

AFP

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre