mis à jour le

Victoire de Mugabe à la présidentielle : Tsvangirai boycotte le gouvernement

Suite à la victoire à la présidentielle déclarée du Président zimbabwéen Robert Mugabe, Morgan Tsvangirai a annoncé ce samedi son intention de boycotter le gouvernement issu des élections générales qu'il a qualifié d'"illégales" en raison des fraudes. Il compte contester le résultat en justice, rapportent les médias locaux. "Nous ne participerons pas aux institutions du gouvernement", a déclaré lors d'un point presse Morgan Tsvangirai. "Nous irons en justice", a-t-il ajouté. Des propos qu'il a déclarés à l'issue d'une réunion de crise des instances dirigeantes de son parti, le MDC, associé depuis 2009 à l'exercice du pouvoir dans un gouvernement d'union nationale.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

victoire

AFP

Afrique du Sud: première victoire judiciaire des écologistes

Afrique du Sud: première victoire judiciaire des écologistes

AFP

Cyclisme: victoire finale du Français Gène, les Gabonais radiés

Cyclisme: victoire finale du Français Gène, les Gabonais radiés

AFP

Retour du Maroc

Retour du Maroc

Mugabe

AFP

Zimbabwe: pour ses 93 ans, Mugabe fait ripaille avec ses partisans

Zimbabwe: pour ses 93 ans, Mugabe fait ripaille avec ses partisans

AFP

Zimbabwe: l'insubmersible Robert Mugabe fête ses 93 ans

Zimbabwe: l'insubmersible Robert Mugabe fête ses 93 ans

AFP

Zimbabwe: Mugabe ne pense toujours pas

Zimbabwe: Mugabe ne pense toujours pas

présidentielle

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow