mis à jour le

Mali/présidentielle: le candidat de l’ADEMA sanctionne son parti auprofit d’IBK

Le candidat de l’Alliance pour la démocratie (ADEMA) à l’élection présidentielle de 2013, Dramane Dembélé, arrivé troisième avec 9,59% des voix, a affirmé samedi qu’il va sanctionner son parti en soutenant le candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM), Ibrahim Boubacar Kéita au détriment de Soumaïla Cissé de l’Union pour la République et la démocratie (URD), qui sont respectivement premier et deuxième au premier tour, lors d’une conférence de presse à Bamako.

 

Face à la presse, Dramane Dembélé, a déclaré qu’il  »va soutenir Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK ». Les motifs évoqués par Dramane Dembélé sont nombreux.

 

Il s’agit de  »l’aspiration des Maliens à la stabilité, la paix et la sécurité »,  »la volonté et le désir ardent des Maliens à redonner à notre pays, le Mali, son honneur et sa dignité ».

 

Dramane Dembélé a ajouté :  »l’appartenance de l’ADEMA-PASJ et du RPM à la même famille politique, celle de l’ internationaliste socialiste dont nous partageons les mêmes valeurs de gauche, je lance un appel solennel à tous les militants de l’ADEMA-PASJ et tous mes compatriotes qui ont voté pour moi à reporter leur voix sur le candidat Ibrahim Boubacar Kéita ».

 

Répondant à un journaliste suite à son ralliement à IBK, Dramane Dembélé a déclaré :  »au lieu d’être sanctionné par mon parti, c’est moi qui vais le sanctionner. Et ça commence dès maintenant avec le report des voix sur IBK (..) ».

 

Le parti ADEMA est l’un des signataires d’une Alliance dénommée  »lliance pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République ADR/FDR », regroupant des acteurs politiques du front de refus au coup d’Etat militaire du 22 mars 2012, qui prévoyait de  »soutenir le candidat de ADR/FDR ». Dans ce cas de figure, il s’agit de Soumaïla Cissé.

 

Selon Dramane Dembélé,  »les signataires de cette alliance ADR/FDR au nom de l’ADEMA avaient leur propre agenda », ajoutant  » J’ai été trahi par mon parti. Sinon comment comprendre que l’ADEMA avec tous ses députés, élus nationaux et locaux, ne puisse pas avoir 10% des suffrages exprimées (..) ».

 

A noter que le deuxième tour de l’élection présidentielle aura lieu le 11 août prochain entre IBK qui est arrivé premier avec 39,24 % des voix, et Soumaïla Cissé ayant obtenu 19, 44%.

 

french.china.org.cn/ 04/08/2013

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé