mis à jour le

PRESIDENTIELLE AU MALI IBK et Soumaïla Cissé au second tour

Ibrahim Boubacar Keïta dit «IBK» est arrivé largement en tête du premier tour du 28 juillet avec 39,2% des voix, devant Soumaïla Cissé, qui a obtenu 19,4%, selon les résultats officiels publiés vendredi. Le second tour doit avoir lieu le 11 août, ce qui laisse à peine neuf jours aux deux candidats pour mener leur campagne dans un pays qui a été déstabilisé par un an et demi de crise politico-militaire. Le candidat du plus grand parti malien, l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma), Dramane Dembélé, arrive en troisième position avec près de 9,6%. Le quatrième, Modibo Sidibé, un ancien Premier ministre, comme Ibrahim Boubacar Keïta, obtient près de 4,9% du suffrage. Et les 24 autres candidats du premier tour -y compris l'un qui s'était retiré de la course avant le scrutin- se partagent les voix restantes. Le taux de participation est de 51,5%, exceptionnel pour le Mali où la participation à ce type de scrutin n'avait jamais dépassé 38%, mais plus de 403.000 bulletins ont été déclarés nuls. Soumaïla Cissé s'est interrogé sur ces bulletins nuls et a exigé que, pour le second tour, «des mesures concrètes soient prises pour juguler la fraude» qui a caractérisé, selon lui, le premier tour. Ibrahim Boubacar Keïta n'avait pas réagi vendredi aux résultats, mais un de ses partisans, Hamadou Maïga a déclaré: «je ne suis pas content ! Ils ont magouillé, il n'y aurait pas dû y avoir de deuxième tour. 400.000 bulletins nuls, ce n'est pas normal». L'annonce d'un second tour devrait apaiser et rassurer les partisans de Soumaïla Cissé car, en dépit de son avance de 20 points, une victoire au second tour d'Ibrahim Boubacar Keïta est loin d'être acquise. La logique voudrait que les voix de Dramane Dembélé et Modibo Sidibé, soit 14,5%, se reportent sur Soumaïla Cissé. Ce dernier est, comme eux, membre du Front pour la démocratie et la République (Fdr), coalition de partis et de mouvements de la société civile créée après le coup d'Etat du 22 mars 2012 qui avait précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes jihadistes. Tout dépendra également des consignes de vote des autres candidats au premier tour, qui représentent au total plus du quart des votants.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

présidentielle

AFP

Présidentielle en Gambie: avance réduite pour le vainqueur Barrow

Présidentielle en Gambie: avance réduite pour le vainqueur Barrow

AFP

Ghana: dernière ligne droite avant la présidentielle

Ghana: dernière ligne droite avant la présidentielle

AFP

Ghana: les rastas prêchent pour la paix avant la présidentielle

Ghana: les rastas prêchent pour la paix avant la présidentielle

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

IBK

Liberté publique

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Mali

Et si, finalement, c'est ATT qui avait raison?

Et si, finalement, c'est ATT qui avait raison?

Mali

Kidal aux mains des rebelles

Kidal aux mains des rebelles