mis à jour le

Me Nafissatou Diop Cissé " rejoint " Oumar Gueye et Pape Diouf à l'Apr

Me Nafissatou Diop Cissé, n'a pas fait dans le clair obscur comme Pape Diouf et Oumar Gueye. La désormais ex-chargée des Relations avec la presse du parti Rewmi a pris ses responsabilités pour " rejoindre " ces derniers à l'Apr si on la prend aux mots. La notaire disait, il n' y a pas longtemps : " Pape Diouf et Oumar Guèye ne font plus partie de Rewmi. Ils sont, depuis des mois, de l'Alliance pour la République. Ils ont choisi leur camp, en se rangeant derrière Macky Sall au détriment de leur propre Parti ". Elle vient de signer un nouveau bail avec l'Apr de Macky Sall. Elle déposera sa lettre de démission de Rewmi aujourd'hui. Elle l'a dit dans une lettre parue dans le journal "le quotidien".

«Je suis entrée en politique à la demande d'un ami avec qui j'ai partagé des moments difficiles. Il a compté donc sur moi dans son combat politique. Je n'ai jamais eu pour vocation de faire de la politique. Mais je ne pouvais pas le lui refuser et c'est ce qui justifie mon engagement en politique. Je suis notaire ; j'exerce une profession libérale dont les membres ne sont pas connus pour faire de la politique. Je gagne ma vie décemment et je ne suis pas rentrée en politique pour des histoires de postes, de sinécures ou pour des quêtes d'avantages quelconques. J'y suis rentrée par amitié. Depuis mon entrée, je me suis pleinement, loyalement et entièrement investie. J'ai investi mon temps, mon énergie et mes propres ressources. Ma vie privée et familiale a souffert de cet engagement politique. J'ai tout perdu en politique sans rien gagner en retour.

«Il n'est jamais venu chez moi»

Maintenant, je suis frustrée pour différentes raisons. D'abord, l'ami pour qui je suis rentrée en politique ne m'a jamais fait l'amitié de connaître chez moi. Malgré les situations difficiles que j'ai traversées et que tout le monde connaît, il n'est jamais venu chez moi pour me soutenir ou me remonter le moral. J'ai été suspendue ; je ne l'ai jamais vu chez moi. Il s'est contenté de me téléphoner de temps en temps. Cela nous a vexé ma famille et moi, à commencer par mes propres enfants. J'ai eu à perdre mon travail à cause de mon engagement parce que j'ai été sus­pendue par le Président Abdoulaye Wade. L'ami pour qui j'ai concentré tous mes sacrifices n'a jamais estimé nécessaire de m'apporter un quelconque soutien. J'en ai beaucoup souffert moralement. Néanmoins, j'ai gardé confiance parce que je n'ai jamais voulu le lâcher à un moment où il avait besoin de mon soutien. Loyalement et moralement, je ne pouvais pas le laisser. Or je l'ai accompagné durant tout son combat politique en avalant des couleuvres et en ruminant des frustrations. J'ai toujours gardé ma dignité.

«Idrissa Seck a toujours agi seul et décidé seul»

Donc, après l'élection de Macky Sall, des actes ont été posés, qui m'ont définitivement convaincu de prendre la décision de quitter le navire. Vous vous souvenez que quand il s'est agi de choisir des membres de Rewmi pour la députation et pour le gouvernement, Idrissa Seck n'a jamais pensé un seul instant à moi. Il a préféré choisir d'autres personnes dont la plupart ne peuvent pas se prévaloir du même engagement politique que moi, de la même loyauté, de la même fidélité. Il a même choisi des gens qui n'ont fait dans le parti que six mois. Ce qui m'a choqué le plus dans cette affaire, c'est que Idrissa Seck n'a jamais accepté d'en discuter franchement avec moi ni avec personne d'ailleurs dans le parti. J'ai eu même à démissionner un moment mais des personnes de bonne volonté m'ont convaincu de rester. Il a toujours agi seul et décidé seul. Ce n'est pas ma conception de la politique ou des relations entre amis. Après ce douloureux épisode, mes parents, mes amis et surtout mes enfants ne m'ont plus laissé le choix. Ils trouvent inacceptable ce manque de considération et le traitement dont je fais l'objet de la part de Idrissa Seck.

«Je le quitte, mais jamais je ne ferai de déballage contre sa personne»

Maintenant, j'ai décidé de le quitter avec beaucoup de regrets certes, mais en toute responsabilité et après y avoir mûrement réfléchi. Si je suis avec quelqu'un, j'attends de lui le respect et la considération. Je le quitte, mais il ne sera jamais question pour moi de faire un déballage quelconque- j'insiste- contre sa personne ou contre mes anciens camarades de parti. Nous avons vécu ensemble des moments difficiles mais j'emporterai tout cela dans ma tombe. Je suis notaire et les fondements de ma profession m'interdiraient d'agir autrement. Mon idéal de vie et mon éducation me l'interdisent aussi.

«J'ai rencontré Macky Sall... J'ai intégré l'Apr»

J'ai eu à rencontrer le Président Macky Sall qui s'est ouvert à moi et m'a manifesté beaucoup d'intérêts. Il m'a fait la proposition de travailler avec lui. Une proposition que j'ai trouvée sérieuse et honnête. J'ai réfléchi avec mes proches et je prendrai la décision opportune. Je puis vous dire que j'ai intégré l'Apr. Si j'accepte de travailler avec lui (Macky Sall), c'est que, quelque part, il y a une admiration. J'ai quand même beaucoup d'expérience dans la vie. J'ai rencontré un homme honnête et sincère.

«Je vais, dès demain, déposer ma lettre de démission»

Pour le moment, on (Idrissa Seck et elle) n'en a pas discuté mais j'ai toujours manifesté ma frustration. Cette fois-ci, il est parti sans me dire au revoir. Il m'a appelé une fois, le lendemain de mon congrès à Kao­lack. Je pensais qu'en qualité de chargée de presse, puisqu'il avait une manifestation, il se devait de m'en informer. Malheureusement, c'est dans la presse que j'ai appris qu'il a voyagé pour sa rencontre avec le Président Abdou Diouf à Caen (en France). Je vais, dès demain (aujourd'hui. Ndlr), déposer ma lettre de démission au siège de Rewmi.»

Me Nafissatou Diop Cissé

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

pape

AFP

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

AFP

Face au pape copte, Sissi promet de traquer les responsables des attentats

Face au pape copte, Sissi promet de traquer les responsables des attentats

AFP

Le pape François appelle à la paix au Congo

Le pape François appelle à la paix au Congo