mis à jour le

L’ORTM et l’élection présidentielle du 28 juillet : Professionnalisme et neutralité

L'Office de Radio et Télévision du Mali a toujours été accusé d'avoir soutenu tel ou tel candidat lors des différentes élections présidentielles.

 

 

Baly Idrissa SISSOKO, DG Ortm

Cette année, grâce à l'incontestable professionnalisme de son directeur général qui a su imposer la discipline et la neutralité au sein de la « boite », (à l'occasion de l'élection du 28 juillet) l'ORTM aura dignement réussi sa mission de service public.

 

 

Il aura toujours été, l'ORTM, qualifié de « la voix de son maître », ne défendant en toutes circonstances que les intérêts et la volonté du Prince du jour, piétinant son devoir de neutralité au cours des scrutins présidentiels, législatifs et même communaux au Mali.

 

 

Toute chose qui lui aura valu en son temps, le mépris de nombre de nos hommes politiques, de leurs militants et même des Maliens en général.

 

 

On se souvient encore, il y a quelques années de certaines marches organisées par certains partis politiques sur « Bozola », pour dénoncer leur indignation face au comportement partisan de l'ORTM au cours des scrutins. À tort ou à raison ?

 

 

En tout cas, à l'occasion de cette élection du 28 juillet, aucun candidat n'aura été mis à l'écart, ou bénéficié d'un traitement particulier par rapport aux autres.

 

 

Ainsi, c'est à l'unanimité que tous les hommes politiques et principalement les candidats à cette élection louent le comportement exemplaire de l'ORTM qui aura fait preuve de respect et de considération envers tous.

Mieux, malgré le temps très court dont cette structure étatique a bénéficié pour sensibiliser nos populations, consolider la paix, booster l'Armée Nationale, appeler nos populations à sortir massivement pour le retrait des cartes d'électeurs et accomplir leur devoir civique, elle aura tout de même gagné le pari.

 

 

Et, cerise sur le gâteau, Baly I. Cissoko et ses collaborateurs ont organisé une inédite soirée électorale, des plus riches et qui, à coup sûr, restera mémorable dans l'histoire d'élections au Mali.

C'était ce même 28 juillet, vers 23 heures, après la fermeture des urnes.

En effet, nos confrères de l'ORTM ont mis le paquet. Sur deux plateaux, entourés de plusieurs invités du monde politique malien, d'observateurs et des structures administratives (chargées de l'organisation des élections) il y a eu un débat qui aura duré plus de trois heures d'horloge, à propos du déroulement du scrutin, des imperfections et lacunes constatées dans son organisation.

Même les correspondants locaux ont participé à cette émission et ont eu, tour à tour, l'occasion de rendre compte de leurs constats et observations.

 

 

Tout cela s'est tenu dans un respect et une discipline exemplaires.

 

 

Passionnés et passionnants, les débats l'ont été, mais ils auront permis aux Maliens, de mieux maîtriser les enjeux du scrutin du 28 juillet dernier.

 

 

L'ORTM a gagné un défi historique ce 28 juillet ; celui d'avoir évité le piége de la partialité, et par conséquent, celui des tensions aux conséquences imprévisibles.

 

 

Bravo Baly ! Bravo, confrères de l'ORTM !

 

Boubacar SANKARE

 

 

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Kenya: l'opposition appelle

Kenya: l'opposition appelle

AFP

Présidentielle au Kenya: défection de poids

Présidentielle au Kenya: défection de poids

AFP

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

juillet

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

professionnalisme

La rédaction

Mohamed Mecherara : “Le professionnalisme en Algérie, c’est du bluff, c’est du pipeau”

Mohamed Mecherara : “Le professionnalisme en Algérie, c’est du bluff, c’est du pipeau”

Ahmed Bellasri - Lemag

Youssef Hadji: "Pas de professionnalisme au Qatar, on y va seulement pour l'argent"

Youssef Hadji: "Pas de professionnalisme au Qatar, on y va seulement pour l'argent"

Ahmed Bellasri - Lemag

Youssef Hadji: "Pas de professionnalisme au Qatar, on y va seulement pour l'argent"

Youssef Hadji: "Pas de professionnalisme au Qatar, on y va seulement pour l'argent"