mis à jour le

“Les solutions préconisées par les muftis ne sont pas valables pour tous”

Le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Bouabdallah Ghlamallah, a appelé, jeudi à Tiaret, les Algériens à solliciter l'avis d'imams nationaux pour obtenir une fetwa concernant leurs préoccupations