mis à jour le

Egypte : Amnesty international craint de nouvelles violences

Le chercheur et représentant d'Amnesty International pour l'Egypte Mohamed Lotfy craint le pire ce vendredi en Egypte où les partisans du président déchu Mohamed Morsi se préparent à une mobilisation massive pour réclamer son retour au pouvoir. Le chercheur qui s'est exprimé au micro de RFI décrit le camp des anti-Morsi dans le quartier de Rabah comme un endroit "très grand", avec "beaucoup de tentes entre les bâtiments et les maisons". Il a également insisté sur la présence de "nombreuses femmes et enfants, des familles entières", craignant "le pire en cas d'intervention des forces de sécurité". Pour le représentant, "désigner ces endroits de menace à la sécurité nationale, c'est donner carte blanche au ministère de l'Intérieur de vraiment faire ce qu'il veut". "Il y aura beaucoup de victimes en cas d'intervention des forces de sécurité", prévient-il.

Egypte

AFP

Jean-Yves Le Drian en Egypte pour des entretiens

Jean-Yves Le Drian en Egypte pour des entretiens

AFP

La fiction populaire défie les tabous d'une Egypte puritaine

La fiction populaire défie les tabous d'une Egypte puritaine

AFP

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

violences

AFP

Centrafrique: violences intercommunautaires

Centrafrique: violences intercommunautaires

AFP

Cameroun anglophone: l'armée admet des violences contre un séparatiste

Cameroun anglophone: l'armée admet des violences contre un séparatiste

AFP

Le gouvernement va diriger une province secouée par des violences

Le gouvernement va diriger une province secouée par des violences