mis à jour le

Fuyant la chaleur, des familles algériennes rompent le jeûne sur les plages

C'est un phénomène plutôt inaccoutumé sur les plages de Skikda que de voir des familles, fuyant la chaleur étouffante de leurs logis, étaler nappe et couverts pour rompre le jeûne sur le sable, face à la grande bleue et à ses embruns délicieusement caressants.

Cet usage nouveau n'est en rien lié à quelque pulsion champêtre ou poétique car ce n'est, de toute évidence, que la conséquence de la canicule en ce ramhadan qui a coïncidé, cette année, avec le mois le plus chaud de l'été.

"La plage est le seul espace libre où l'on peut se rendre gratuitement et sans peine pour rompre le jeûne après une longue journée, et retrouver un peu d'air frais, loin de cette chaleur qui vous coupe l'appétit à l'intérieur des appartements", confie Mohamed Brahimi, 55 ans, venu en compagnie de son épouse et leurs cinq enfants prendre leur f'tour sur la plage Marquet.

La vue de la mer ouvre l'appétit et la brise fraîche favorise une digestion "décontractée", ajoute ce quinquagénaire visiblement très l'aise et fier de sa "trouvaille".

Une trouvaille dont M. Brahimi n'a pas l'exclusivité étant donné que non loin de là, toute la famille Dahfi, les quatre frères, leurs épouses et leur enfants, ont pris place autour d'une meïda de f'tour éclairée aux chandelles et dégageant de savoureux effluves de chorba frik, de bourek et de poissons grillés.

"En entendant parler, la première fois, de cette idée de f'tour sur le sable, je pensais que nous serions les seuls sur la place, mais j'ai été surprise par l'engouement des familles qui créent une ambiance singulièrement conviviale", soutient Mme Krima Dahfi, 45 ans.

Cette jeune dame affirme que ce ne sera pas sa dernière expérience de f'tour sur la plage, d'autant que cela constitue aussi "une manière de briser la monotonie du rituel quotidien de la cuisine".

Pour Brahim, l'aîné des quatre frères Dahfi, c'est la seule façon de réunir tous les frères avec leurs enfants sans souffrir de l'exiguïté des maisons. "Cela me permet aussi, dit-il, de faire la prière du Maghreb en djamaâ (en groupe) sur la plage, avec mes frangins, avant d'aller accomplir la prière des Tarawih en laissant femmes et enfants profiter en toute tranquillité de la fraîcheur et de la mer".

Lire la suite sur APS 

The post Fuyant la chaleur, des familles algériennes rompent le jeûne sur les plages appeared first on Algérie Focus.

familles

AFP

RDC: les familles de cinq militants pro-démocratie dénoncent leur "arrestation arbitraire"

RDC: les familles de cinq militants pro-démocratie dénoncent leur "arrestation arbitraire"

AFP

Maroc: des familles de migrants retenus en Libye manifestent

Maroc: des familles de migrants retenus en Libye manifestent

AFP

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

jeûne

AFP

Pendant le ramadan

Pendant le ramadan

AFP

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

AFP

Zimbabwe: Mugabe, jeune retraité "jovial", selon son neveu

Zimbabwe: Mugabe, jeune retraité "jovial", selon son neveu

plages

AFP

Niger: les plages de Niamey fermées après une série de noyades

Niger: les plages de Niamey fermées après une série de noyades

AFP

Le Cirque Mandingue: des plages de Conakry au Cabaret Sauvage

Le Cirque Mandingue: des plages de Conakry au Cabaret Sauvage

AFP

En Algérie, les éboueurs de la mer au chevet des plages

En Algérie, les éboueurs de la mer au chevet des plages