mis à jour le

Quand la culture mange ses enfants !

Hermann Sanon, 38 ans, époux de deux femmes et père de quatre enfants, a succombé à ses blessures, le 27 juillet 2013 à l'hôpital Sanou Sourou de Bobo-Dioulasso, suite à une bastonnade sauvage et acharnée d'un groupe de masques de son village, Sakabi (secteur n°12 de Bobo-Dioulasso). Finalement donc, il n'a pas survécu aux coups de gourdins et de bâtons qui lui ont été assénés par ses bourreaux qui ont usé d'une extrême violence et de barbarie, au regard de l'état de ses blessures. Un cas similaire s'est (...) - Point de vue

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

culture

AFP

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

AFP

En Algérie, métal et rock résistent au carcan de la culture officielle

En Algérie, métal et rock résistent au carcan de la culture officielle

AFP

Le Kenya "foyer de culture bouillonnante", pas de "terreur": Kenyatta égratigne CNN

Le Kenya "foyer de culture bouillonnante", pas de "terreur": Kenyatta égratigne CNN

enfants

AFP

A Johannesburg, une école pour enfants réfugiés victimes de xénophobie

A Johannesburg, une école pour enfants réfugiés victimes de xénophobie

AFP

Côte d'Ivoire: un refuge pour les enfants "maudits"

Côte d'Ivoire: un refuge pour les enfants "maudits"

AFP

Ouganda: enlevés et brutalisés, le calvaire des enfants soldats

Ouganda: enlevés et brutalisés, le calvaire des enfants soldats