mis à jour le

Théâtre : 15 nouvelles compétences pour les planches

Le Carrefour international du théâtre de Ouagadougou (CITO) a organisé, dans la soirée du mercredi 31 juillet 2013, une soirée de fin de formation pour 15 apprenants qui ont fait leurs armes dans le théâtre. Présentations théâtrales et remise d'attestation ont jalonné la soirée.

Il n'est jamais tard pour retrouver ses veilles amours surtout lorsqu'elles sont artistiques. Ramatou Dembélé pourra le confirmer. La quarantaine bien remplie, Ramatou Dembélé n'avait jamais réussi à se débarrasser de sa passion de comédienne de théâtre. « Depuis ma tendre enfance, j'ai toujours voulu être comédienne », raconte-elle. Mais les nombreuses difficultés que lui a imposées la vie, notamment le mariage très jeune, l'avaient éloignée de cette passion. « J'ai rencontré beaucoup d'embûches à un moment donné. » Mais depuis un certain temps, elle trouve du temps pour sa passion. « Je me suis mariée très tôt et il fallait m'occuper des enfants. Ils ont maintenant grandi et j'ai assez de temps pour faire le théâtre maintenant », nous confie-t-elle. Ce rêve de Ramata Dembélé commence à prendre forme grâce au CITO qui l'a choisie pour prendre part à la session de formation qu'il a organisée un mois durant au profit de 15 apprenants.

Dans la soirée du mercredi 31 juillet 2013, ces stagiaires sont sortis de l'école du CITO munis d'une attestation. Pris en charge par trois formateurs, les impétrants ont été formés à la danse, la musique et au théâtre. Un apprentissage qui ne s'est pas fait sans difficultés. « Nous avons piloté le module n°1. Ce n'était pas facile dès le départ surtout que ce sont des débutants. Comme chacun a reçu une éducation, il nous a fallu partir du principe qu'il faut refaire l'éducation artistique de chacun », explique Nongodo Ouédraogo, l'un des formateurs avant d'ajouter que : « nous avons travaillé dur ensemble. Nous avions une très belle équipe. Les apprenants étaient à l'écoute et nous avons pu leur enseigner ce qu'il leur fallait apprendre ». Au programme de cette formation : la danse, la musique et le théâtre. Au cours de la soirée, les stagiaires ont montré au public ce qu'ils ont appris pendant la formation à travers de petits sketchs.

L'attestation de participation en main, Ramata Dembélé, tout comme les autres stagiaires, se dit contente de voir ses efforts d'un mois récompensés. « Je suis très satisfaite parce que je pense mériter cette attestation car pendant un mois, nous avons donné ce que nous pouvons », se réjouit-elle.

Pour les formateurs, c'est aussi avec satisfaction qu'ils mettent sur le marché du théâtre de nouveaux comédiens qui, même débutants, peuvent déjà incarner certains personnages. « Nous, les formateurs, serons fiers de les revoir sur la scène. Je suis très content d'eux et nous restons à leur disposition pour les aider à se perfectionner », a ajouté Nongodo Ouédraogo.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

théâtre

AFP

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

AFP

Tunisie:

Tunisie:

AFP

"Lumières d'Afrique" au théâtre de Chaillot: 54 artistes engagés pour un continent rayonnant

"Lumières d'Afrique" au théâtre de Chaillot: 54 artistes engagés pour un continent rayonnant

compétences

Leila Assam - Lemag

Voici les 10 compétences clés dont nous aurons besoin en 2020 pour être productifs

Voici les 10 compétences clés dont nous aurons besoin en 2020 pour être productifs

Leila Assam - Lemag

Voici les 10 compétences clés dont nous aurons besoin en 2020 pour être productifs

Voici les 10 compétences clés dont nous aurons besoin en 2020 pour être productifs

MAP

Le Forum des compétences marocaines en Amérique du Nord, le 26 octobre

Le Forum des compétences marocaines en Amérique du Nord, le 26 octobre