mis à jour le

Fin de mission pour le premier ambassadeur du Brésil au Burkina

Santiago Luis Bento Fernandez Alcazar quitte le Pays des Hommes Intègres. Après cinq ans comme ambassadeur de la République fédérative du Brésil auprès du Burkina Faso, il devrait continuer sa carrière de diplomate en Azerbaïdjan. Le gouvernement burkinabè lui a rendu hommage, ce 31 juillet 2013, à travers une « sobre » cérémonie organisée au sein du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale. Une occasion à laquelle il a été fait officier de l'Ordre national burkinabè.

Départ « sobre » pour le premier ambassadeur du Brésil au Burkina Faso. Contrairement aux habitudes du gouvernement burkinabè - lequel organise généralement une soirée de gala en l'honneur des ambassadeurs en fin de mission -, Santiago Luis Bento Fernandez Alcazar n'a eu droit qu'à une « sobre » cérémonie au sein du ministère des Affaires Etrangères. Contraintes de calendrier oblige, a-t-on laissé entendre... Chose qui n'a, toutefois, rien enlevé à la solennité de la soirée. Et encore moins à la reconnaissance de ce que le diplomate brésilien a apporté dans la consolidation des liens d'amitié entre les deux pays.

« Touché par la qualité de sa prestation », Djibrill Bassolé, ministre burkinabè des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, a rendu un vibrant hommage à M. Alcazar. Il n'a notamment pas manqué de rappeler que le diplomate brésilien a touché le c½ur des Burkinabè lorsqu'il a dit souhaiter voir l'équipe nationale de football se qualifier pour le Mondial brésilien en 2014. V½u émis en faveur des Etalons lorsqu'il est allé dire au revoir au Président du Faso, un peu plus tôt dans l'après-midi.

Appelé à d'autres fonctions - à l'Ambassade brésilienne en Azerbaïdjan - le tout premier ambassadeur du Brésil avec résidence à Ouagadougou aura contribué à lancer les activités de la représentation diplomatique de son pays au Burkina. Santiago Luis Bento Fernandez Alcazar aura ainsi fortement contribué à consolider les acquis de la coopération bilatérale naissante, mais « prometteuse » entre les deux pays.

Pour marquer son attachement au pays des Hommes Intègres, le diplomate brésilien a déclaré : « Je ne quitte pas le Burkina, mais je pars ». En signe de reconnaissance, il a reçu plusieurs cadeaux, après avoir été fait officier de l'Ordre national burkinabè. Le ministre des Affaires Etrangères n'a, en outre, pas manqué d'adresser au diplomate brésilien ses v½ux de pleins succès dans la suite de sa carrière.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

mission

AFP

Kenya: le chef de mission aux JO de Rio accusé d'avoir volé 250.000 dollars

Kenya: le chef de mission aux JO de Rio accusé d'avoir volé 250.000 dollars

AFP

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

AFP

Gabon: report "sine die" de la mission de l'Union africaine

Gabon: report "sine die" de la mission de l'Union africaine

ambassadeur

AFP

Burkina: Kaboré annule la nomination de l'ex-Premier ministre comme ambassadeur

Burkina: Kaboré annule la nomination de l'ex-Premier ministre comme ambassadeur

AFP

JO-2016

JO-2016

AFP

Raids égyptiens en Libye: le Qatar rappelle son ambassadeur en Egypte

Raids égyptiens en Libye: le Qatar rappelle son ambassadeur en Egypte

Brésil

AFP

JO-2016/Basket: le Brésil élimine le Nigeria et doit attendre

JO-2016/Basket: le Brésil élimine le Nigeria et doit attendre

AFP

Corruption: les pays émergents, Brésil en tête, inquiètent Transparency International

Corruption: les pays émergents, Brésil en tête, inquiètent Transparency International

Slate.fr

Trois siècles de traite négrière résumés en deux minutes

Trois siècles de traite négrière résumés en deux minutes