mis à jour le

Egypte : l'Etat ordonne la dispersion des sit-in des Frères musulmans

La tension est montée d'un cran avec la nouvelle disposition prise par le pouvoir égyptien d'interdire tous les sit-in des Pro-Morsi. C'est en effet ce mercredi 31 juillet que le gouvernement a déclaré qu'il considérait les sit-in organisés par les Frères musulmans comme une menace pour la sécurité nationale. A travers un communiqué, le gouvernement est d'avis que « la poursuite des situations dangereuses sur les places Rabaa al-Adawiya et Al-Nahda, le terrorisme qui en découle, ainsi que les rues bloquées ne sont plus acceptables ». Le gouvernement a demandé au ministère de l'Intérieur d'intervenir pour mettre fin à cette situation. Sauf que de leur côté, les islamistes ont aussitôt apporté la réplique en appelant à poursuivre la mobilisation dans les rues. Ce qui pourrait être à l'origine de nouvelles vagues de violence en Egypte. Affaire à suivre.

Egypte

AFP

Hausse significative des prix des carburants en Egypte

Hausse significative des prix des carburants en Egypte

AFP

Jean-Yves Le Drian en Egypte pour des entretiens

Jean-Yves Le Drian en Egypte pour des entretiens

AFP

La fiction populaire défie les tabous d'une Egypte puritaine

La fiction populaire défie les tabous d'une Egypte puritaine

sit-in

AFP

Tunisie: accord pour mettre fin

Tunisie: accord pour mettre fin

AFP

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

AFP

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

musulmans

AFP

Nigeria: des jeunes en colère tuent 11 musulmans après l'attaque d'une église

Nigeria: des jeunes en colère tuent 11 musulmans après l'attaque d'une église

AFP

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

AFP

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"