mis à jour le

Russie : Edward Snowden a quitté l’aéroport de Moscou

Edward Snowden, l’ancien consultant des services secrets américains en fuite, a discrètement quitté jeudi l’aéroport Moscou Cheremetievo où il était bloqué depuis plus d’un mois après avoir obtenu des autorités russes le statut de réfugié.

Le fugitif, recherché par les Etats-Unis pour avoir divulgué l’existence du programme d’espionnage Prism mené par le renseignement américain, se trouve désormais dans un lieu tenu secret sur le territoire russe, selon l’avocat russe qui l’assiste dans ses démarches.

Après avoir joué à cache-cache pendant des semaines avec des hordes de journalistes qui tentaient d’apercevoir sa silhouette, Edward Snowden a réussi à se glisser hors de l’aéroport sans être aperçu, en empruntant un taxi. Les images de son passeport qui ont été diffusées montrent qu’il a obtenu l’asile pour une année à partir du 31 juillet. « C’est l’homme le plus recherché sur la planète Terre. Que pensez-vous qu’il va faire ? Il doit penser à sa sécurité personnelle. Je ne peux pas vous dire où il va », a déclaré à Reuters son avocat, Anatoli Koutcherena, à Reuters. « Je l’ai mis dans un taxi il y a 15 à 20 minutes et lui ai donné son certificat d’obtention du statut de réfugié en Fédération russe », a-t-il ajouté. « Il peut vivre où il veut en Russie. C’est son choix personnel ».

Il a précisé que le nouveau réfugié était en bonne santé et ne séjournerait pas dans une ambassade étrangère à Moscou, bien que trois pays d’Amérique du Sud aient offert de l’accueillir. Edward Snowden était accompagné par Sarah Harrison, une représentante de WikiLeaks, l’organisation qui s’est fait un nom en révélant des documents secrets. Elle a confirmé qu’il avait quitté l’aéroport. « Nous voudrions remercier le peuple russe et tous ceux qui ont participé à la protection de M. Snowden. Nous avons gagné la bataille, pas la guerre », a déclaré WikiLeaks sur Twitter.

Edward Snowden, qui est âgé de 30 ans, était arrivé à Moscou en provenance de Hong Kong le 23 juin. Le Venezuela, le Nicaragua et la Bolivie avaient accepté de l’accueillir mais il n’y a pas de vol direct pour l’Amérique latine. En outre, l’ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité américaine (National Security Agency, NSA) avait craint que les Etats-Unis n’interviennent pendant le vol pour l’empêcher de parvenir à destination.

L’affaire a suscité un regain de tensions dans les relations entre la Russie et les Etats-Unis, qui ont demandé son extradition.

La Maison blanche a même laissé entendre que le président Barack Obama pourrait envisager de ne pas participer au sommet prévu début septembre à Moscou avec son homologue russe Vladimir Poutine. Mais un haut responsable du Kremlin s’est employé à minimiser l’affaire. Ce cas est trop « insignifiant » pour causer du tort aux relations américano-russes, a-t-il dit. « Notre président a (…) exprimé l’espoir à de nombreuses reprises que cela n’affectera pas la nature de nos relations », a déclaré Iouri Ouchakov à la presse. Il a estimé qu’à première vue, Barack Obama ne devrait pas annuler sa visite prévue en septembre.

Mercredi, le quotidien britannique The Guardian, disant s’appuyer sur des documents fournis par Edward Snowden, a publié de nouvelles révélations sur un programme secret de surveillance d’internet, XKeyscore, permettant aux services de renseignement américains d’espionner « presque tout ce qu’un utilisateur moyen fait sur internet ».

AFP

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Russie

AFP

Dopage et corruption: le Kenya bientôt comme la Russie ?

Dopage et corruption: le Kenya bientôt comme la Russie ?

AFP

Egypte: la Russie admet un possible acte "terroriste" dans le crash de l'avion

Egypte: la Russie admet un possible acte "terroriste" dans le crash de l'avion

Crash

Une semaine cauchemardesque pour l'aviation russe en Afrique

Une semaine cauchemardesque pour l'aviation russe en Afrique

Moscou

AFP

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

AFP

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

AFP

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum