mis à jour le

Télévision BF1 : Ecran noir pour un licenciement

Tension à la «Télé qui ose», BF1, où une partie des travailleurs ont entamé depuis hier 31 juillet 2013 un sit-in. En cause, le licenciement «abusif» de la responsable commerciale, qui serait la goutte d'eau qui a fait déborder le vase des récriminations du personnel de la chaîne contre leur direction générale.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

télévision

AFP

Coronavirus en Afrique: la télévision comme tableau noir pour élèves et étudiants

Coronavirus en Afrique: la télévision comme tableau noir pour élèves et étudiants

AFP

Nigeria: fermeture d'une télévision et d'une radio proches de l'opposition

Nigeria: fermeture d'une télévision et d'une radio proches de l'opposition

AFP

Tunisie: saisie des équipements d'une importante télévision privée

Tunisie: saisie des équipements d'une importante télévision privée

noir

AFP

La Belgique doit "s'excuser" pour son passé colonial juge le premier maire noir du pays

La Belgique doit "s'excuser" pour son passé colonial juge le premier maire noir du pays

AFP

Peu de test Covid-19 et défiance envers les autorités: le marché noir de la santé au Nigeria

Peu de test Covid-19 et défiance envers les autorités: le marché noir de la santé au Nigeria

AFP

La guerre du Biafra, le trou noir de la mémoire du Nigeria

La guerre du Biafra, le trou noir de la mémoire du Nigeria

licenciement

AFP

Afrique du Sud: une chanson de la lutte anti-apartheid au coeur d'un licenciement controversé

Afrique du Sud: une chanson de la lutte anti-apartheid au coeur d'un licenciement controversé

AFP

Harare annonce le licenciement de milliers d'infirmières grévistes

Harare annonce le licenciement de milliers d'infirmières grévistes

AFP

Kenya: les médecins menacés de licenciement s'ils ne cessent pas leur grève

Kenya: les médecins menacés de licenciement s'ils ne cessent pas leur grève