mis à jour le

LUTTE CONTRE LA PAUVRETE Benoit Sambou plaide pour un soutien accru aux jeunes

Au Sénégal, le nombre de jeunes vivant dans la pauvreté absolue a considérablement augmenté, ces dernières décennies. Le ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Promotion des valeurs civiques, Benoit Sambou, a déclaré que le gouvernement sénégalais doit investir dans sa jeunesse.
Ces jeunes rencontrent aujourd'hui d'énormes difficultés d'intégration socio-économique, en particulier, sur le marché de l'emploi. Jusqu'à présent, les politiques et programmes mis en place par l'Etat pour résoudre le problème de l'emploi ne prennent pas en compte, de manière spécifique, cette couche vulnérable. Selon le ministre de la jeunesse, seul un ensemble d'actions concertées sur le moyen et le long terme couvrant un large éventail de politiques et programmes ciblant particulièrement les jeunes défavorisés, permettra de leur assurer un emploi et de gagner un revenu durable. «Toutefois, rassurera-t-il, les nouvelles autorités sont conscientes de la problématique de l'emploi des jeunes, en général et des jeunes défavorisés, en particulier». En outre, la nouvelle politique de l'emploi de 2011 à 2015 prévoit -dans le cadre de ses orientations- la conception et la mise en ½uvre de programmes spécifiques en faveur des groupes de jeunes vulnérables (les jeunes handicapés, les jeunes vivant avec le VIH/Sida, les jeunes déplacés des zones de conflits, les jeunes de la rue, parmi d'autres). La particularité de ce projet TCP/SEN/3403 financé par l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) pour un montant de 323.140 USD, selon nos informations et mis en ½uvre par le Ministère de la Jeunesse, de l'emploi et de la Promotion des Valeurs Civiques, réside dans sa finalité d'améliorer les moyens d'existence et de revenus des jeunes défavorisés, à travers le développement de micro-entreprises. Revenant sur l'importance d'un tel projet, le ministre Benoit Sambou de dire : «il contribuera aussi à réduire l'exode rural des jeunes, en les fixant dans leur terroir et améliorera les conditions pour faciliter l'accès à l'alimentation des ménages vivant dans la pauvreté, dans les zones rurales, périurbaines et urbaines». Le projet cible certaines filières porteuses comme la transformation et la commercialisation des fruits et légumes, des céréales locales, l'exploitation et la commercialisation des produits halieutiques, les cultures maraichères et l'aviculture. Il est destiné également à la couche la plus vulnérable des jeunes défavorisés qui seront appuyés de manière individuelle ou en groupes. Les principales régions ciblées dans cette phase expérimentale du projet sont Dakar, Diourbel, Fatick, Sédhiou et Ziguinchor.

KHALIL DIEME

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

lutte

AFP

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

AFP

Le Ghana lance une lutte féroce contre les mines d'or illégales

Le Ghana lance une lutte féroce contre les mines d'or illégales

AFP

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine

pauvreté

AFP

São Tome: le président appelle

São Tome: le président appelle

Niger

Quand la ruée vers l'or devient le seul horizon de la jeunesse du Sahel

Quand la ruée vers l'or devient le seul horizon de la jeunesse du Sahel

AFP

RDC: après les plantations Unilever, un rêve contre la pauvreté

RDC: après les plantations Unilever, un rêve contre la pauvreté

soutien

AFP

Comité de soutien pour Ahmed Abba, journaliste au Cameroun emprisonné

Comité de soutien pour Ahmed Abba, journaliste au Cameroun emprisonné

AFP

La France et l'Allemagne déterminées

La France et l'Allemagne déterminées

AFP

Niger: 16 soldats tués mercredi, la France apporte son soutien

Niger: 16 soldats tués mercredi, la France apporte son soutien