mis à jour le

Sénat : Blaise Compaoré répond à l'opposition « Jamais une marche n'a changé une loi »

Elle pourrait être considérée comme une réponse du berger à la bergère. Blaise Compaoré a saisi la tribune de la 3 é conférence au sommet du Traité d'Amitié et de Coopération ivoiro-Burkinabé pour justifier la création du Sénat dans son pays. « En France, comme en Amérique, jamais une marche n'a changé une loi », a déclaré le président Compaoré, faisant allusion aux remous sociopolitiques entretenus par son opposition depuis peu au Burkina à propos du Sénat. « Qu'il y ait des manifestations et des avis contraires par rapport à des dispositions légales de la constitution, ce n'est pas qu'au Burkina qu'on voit cela. », a t-il poursuivi.

« Je suis là pour appliquer la constitution »

Selon le PF, la création du Sénat qui fait jaser a requis le consensus lors du forum sur les reformes politiques et administratives organisé récemment. Un forum auquel les politiques, la société civile, la diaspora etc., ont pris part. « J'avais annoncé que ce qui ne serait pas consensuel dans ce forum ne sera pas pris en compte. Il s'est trouvé que la création du Sénat a reçu le consensus du forum. L'assemblée a voté l'inscription du Sénat dans la constitution du Burkina. Je suis là pour appliquer la constitution, le Sénat va donc être mis en place », a tranché le président Compaoré.

Il expliquera ensuite que cette institution est une chambre qui appréciera en deuxième lecture les lois en vue de les améliorer. Tout en insistant sur la mosaïque de ses membres composés des forces sociales, politiques, religieuses et de ceux qui assurent la production économique du Burkina, c'est-à-dire les travailleurs. « Ce n'est pas en me réveillant un matin que j'ai pensé qu'il faut créer cette institution », a-t-il ironisé.

Pour le président du Faso, le Sénat peut-être considéré comme une communauté d'idées et d'énergies positives pouvant assurer un processus inclusif de développement du Burkina Faso.

Dalima Dahoué,
envoyé spécial Informateur.info

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

sénat

AFP

Mauritanie: le président Aziz annonce un référendum constitutionnel pour supprimer le Sénat

Mauritanie: le président Aziz annonce un référendum constitutionnel pour supprimer le Sénat

AFP

Nigeria: rejet du recours du président du Sénat accusé de fausse déclaration de patrimoine

Nigeria: rejet du recours du président du Sénat accusé de fausse déclaration de patrimoine

AFP

Burundi: le Sénat saisit la Cour constitutionnelle sur la légalité d'un 3e mandat du président

Burundi: le Sénat saisit la Cour constitutionnelle sur la légalité d'un 3e mandat du président

Compaoré

AFP

Burkina: Compaoré ne sera pas poursuivi pour "haute trahison"

Burkina: Compaoré ne sera pas poursuivi pour "haute trahison"

AFP

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué

AFP

Burkina: le chef du parti de Compaoré inculpé pour son implication dans le putsch de septembre

Burkina: le chef du parti de Compaoré inculpé pour son implication dans le putsch de septembre

marche

AFP

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée

AFP

Gabon: une marche blanche réunit un millier de personnes après les violences post-électorales

Gabon: une marche blanche réunit un millier de personnes après les violences post-électorales

AFP

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes