SlateAfrique

mis à jour le

L'Afrique du Sud prête à décorner les rhinocéros

Vendues à 50.000 euros le kilo, les cornes de rhinocéros valent littéralement de l’or. C’est donc sans surprise que le nombre de spécimens tués a bondi depuis le début de l’année 2011.

C’est une véritable course contre la montre à laquelle est confrontée l’Afrique du Sud: en neuf mois, 279 rhinocéros ont été abattus, contre 333 en 2010 et 13 en 2007. A ce rythme, l’espèce pourrait disparaître d’ici moins de deux ans.

Face à ce massacre, le gouvernement sud-africain est contraint d’agir et vite. Sans tabou, il étudie une solution pour le moins extrême, explique Afriquinfos: décorner tous les rhinocéros du pays.

«Nous n'avons pas dit que nous allions les décorner, a précisé la ministre de l’Environnement Edna Molewa, rapporte le site sud-africain News24. Mais nous allons lancer une étude pour en mesurer l'impact, dont les conclusions seront connues dans les trois prochains mois».

La question est de savoir si la suppression de cet attribut, emblème du rhinocéros et objet de convoitise des braconniers pourrait avoir des conséquences sur le comportement du robuste mammifère. Un rhinocéros risquerait-il, par exemple, de se changer en proie facile sans cette arme puissante? Voilà une des interrogations auxquelles s’attacheront à répondre experts et vétérinaires.

Décorner n’est pas l’unique solution envisagée par le gouvernement, mais la plus rapide. Un moratoire sur la chasse aux rhinocéros «ne sera certainement pas mis en place avant un an», souligne Edna Molewa. De plus, poursuit la ministre, la chasse aux rhinocéros reste une «activité qui attirent les touristes chasseurs».

La chasse aux rhinocéros blancs (beaucoup plus nombreux que les noirs) est autorisée en Afrique du Sud. En théorie, elle ne peut dépasser 130 mammifères par an, du nombre de permis légaux qui permettent d’abattre un spécimen par an et par personne.

Un quota largement dépassé depuis que le marché asiatique s’intéresse aux cornes de rhinocéros, leurs croyances leur prêtant des vertus multiples (dont celle de guérir le cancer).

Pourtant, les scientifiques rappellent régulièrement que la corne en question n’est rien d’autre que de la kératine, dont sont faits les ongles et cheveux humains…

Lu sur Afriquinfos, News24