mis à jour le

L’URD CONTESTE LES ESTIMATIONS OFFICIELLES

L'URD a réagi au quart de tour à la conférence de presse du ministre de l'Administration territoriale, Moussa Sinko Coulibaly, sur les premières tendances qui se dégagent du premier tour de l'élection présidentielle. Le coordinateur de campagne de Soumaila Cissé, Gouagnon Coulibaly, a convoqué vers 18h30 un point de presse au QG de campagne du candidat. Le député s'est dit « très étonné » par la déclaration  du ministre Coulibaly qui a évoqué 30 % de résultats traités tandis que le mandataire de son candidat au sein de la Commission de centralisation, parle de 12% de résultats traités.

Le ministre, estime Gouagnon Coulibaly, n'est pas dans « son rôle » en proclamant des résultats. « Nous avons des inquiétudes et nous pensons que c'est une intention de mettre le feu aux poudres », a chargé le coordinateur de campagne du candidat de l'Urd qui juge que Moussa Sinko Coulibaly a tort de « proclamer une victoire dès le premier tour au profit d'un candidat » alors même que la centralisation des résultats est en cours.

Sur la base de 12% de résultats traités, il n'est pas logique de désigner un vainqueur, a indiqué le député en indiquant que son parti n'est « pas d'accord » et « contestera les résultats » que l'Administration territoriale prépare dans des conditions qu'il a présentées comme « bizarres ».

Le représentant des partis alliés de l'URD, Amadou Koita, a, lui, demandé « la démission du ministre de l'Administration territoriale » pour avoir pris position dans une compétition où il est sensé être neutre. Il propose « la mise en place d'une commission internationale » pour une centralisation impartiale des résultats du scrutin. Pour prouver que Soumaila Cissé est loin d'être battu, ses partisans ont présenté les chiffres de certaines localités où le candidat de l'Urd devancerait largement celui du Rpm.

A. M. CISSE

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A