mis à jour le

Un officier de l’ANP assassiné à Yakourène

Un militaire a été assassiné par un groupe terroriste, lundi, dans la commune de Yakourène, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Tizi Ouzou. Cet officier de l'ANP est tombé dans le guet-apens, vers 17h, tendu par les assaillants sur le CW158 desservant le village Aït Aissi, précisent des sources locales qui ajoutent que la victime était à bord de son véhicule de marque Renault Clio avant d'être criblée de balles tirées par des islamistes armés qui ont, une fois leur sale besogne accomplie, pris la fuite vers la forêt environnante où, aussitôt informés, les troupes de l'ANP ont enclenché un vaste ratissage pour venir à bout des auteurs de cet attentat. Toutefois, aucune information n'a filtré sur le bilan de cette opération. Le corps de la victime a été transporté à l'hôpital d'Azazga. Ce n'est pas la première fois que des éléments de l'ANP sont ciblés par les groupes terroristes à Yakourène où, en revanche, les forces de sécurité ont souvent mis hors d'état de nuire des éléments de l'ex-GSPC qui continuent d'écumer les maquis de cette région forestière. Il y a quelques semaines, un terroriste a été abattu dans un accrochage avec les forces de sécurité non loin du village Chaâra. Ce coup de filet a eu lieu quelques jours après l'élimination de quatre islamistes armés dans la commune d'Iflissen. Par ailleurs, lors d'un point de presse animé, hier, le wali de Tizi Ouzou a, évoquant la situation sécuritaire, souligné que «le terrorisme n'est pas seulement propre à Tizi Ouzou qui est une région difficile à la limite des risques du métier. Les services de sécurité sont toujours sur le qui-vive pour mener une lutte sans merci contre le terrorisme», a-t-il ajouté.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien