mis à jour le

Depuis la Côte D'Ivoire, Blaise Compaoré répond à l'opposition : les marches ne changeront rien…

Le 28 juillet 2013, le Chef de file de l'opposition burkinabè ironisait sur la lettre adressée au Chef de l'Etat un mois plus tôt et qui n'avait toujours reçu de réponse. Elle est enfin tombée, cette fameuse réponse : depuis Yamoussoukro en Côte D'Ivoire, Blaise Compaoré a refusé de suivre les opposants au Sénat dans leur démarche.

C'est un point de vue qui vaudra doute son pesant d'analyses et de réactions dans le contexte national actuel : Blaise Compaoré répondant aux marcheurs du samedi et du dimanche qui lui demandent de renoncer à la mise en place du Sénat. Et bien entendu à la modification de l'article 37 de la constitution.

Le Chef de l'Etat burkinabè ne se sent nullement tenu par les manifestations de rue qui se déroulent en ce moment. Pour lui, la mise en place du Sénat est le fruit d'un « consensus national ».

Il fait sans doute référence aux travaux du CCRP, le conseil consultatif sur les réformes politiques et institutionnelles et aux assises nationales majoritairement boycottées par l'opposition et qui ont fait entériner la mise en place du Sénat en question.

Quant aux protestations, Blaise Compaoré estime qu' « une marche n'a jamais changé une loi ».

En plus clair, le processus actuel ira jusqu'à son terme et le Sénat ne sera pas mis de côté. Voilà qui promet.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Compaoré

AFP

Burkina: Compaoré ne sera pas poursuivi pour "haute trahison"

Burkina: Compaoré ne sera pas poursuivi pour "haute trahison"

AFP

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué

AFP

Burkina: le chef du parti de Compaoré inculpé pour son implication dans le putsch de septembre

Burkina: le chef du parti de Compaoré inculpé pour son implication dans le putsch de septembre

marches

AFP

Présidentielle en RDC : appel

Présidentielle en RDC : appel

AFP

Afrique: les entreprises locales grignotent les marchés des multinationales

Afrique: les entreprises locales grignotent les marchés des multinationales

AFP

Congo : l'opposition fait machine arrière, annule ses marches de contestation

Congo : l'opposition fait machine arrière, annule ses marches de contestation