mis à jour le

Secteur informel : Une journée d'échanges entre le FASI et les promoteurs du Centre

A l'initiative du Fonds d'appui au secteur informel, FASI, une rencontre d'échanges s'est tenue le mardi 30 juillet 2013 avec les promoteurs de la région du Centre. Objectif, recueillir les avis et préoccupations des bénéficiaires desdits financements, afin de mieux orienter les actions futures.

C'est une halte voulue par l'équipe dirigeante du FASI, et qui est destinée à toutes celles et tous ceux qui, dans les différentes zones d'intervention du fonds, ont pu bénéficier des crédits pour monter des micros projets.

Dans cette perspective, l'étape de Ouagadougou intervient après celle de Koudougou, Kaya, Dori, Tenkodogo, Ouahigouya et Bobo Dioulasso. Elle est destinée aux promoteurs et promotrices du Centre, du Centre-sud et du Plateau central.

De l'avis des organisateurs, elles aideront à aplanir les divergences éventuelles autour des conditions d'octroi des crédits, mais également sur la question de la gestion efficiente des unités mises sur pied, en vue de d'assurer une bonne rentabilité des projets. L'enjeu final étant bien évidemment, l'équation du remboursement des sommes allouées.

Pour le Ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi, autorité de tutelle du FASI, cette phase est importante car devant permettre d'attester de la viabilité des projets soumis et validés. Mais également du sérieux des promoteurs. Lesquels garantiront à leur tour, de par leur crédibilité, la pérennité de l'initiative en permettant à d'autres personnes de pouvoir en bénéficier.

Importance du secteur informel

Dans un environnement où 40% du PIB national est généré par des ressources issues du secteur informel, il apparait comme une évidence d'accorder une priorité particulière aux acteurs du domaine.

Et comme pour joindre l'acte à la parole, une douzaine de promoteurs ont reçu leurs chèques, dont la valeur individuelle est comprise entre 200.000FCFA et 1 million de FCFA. Fonctionnel depuis 1999, le FASI affiche à son compteur en 2013, plus de 17000 projets financés, pour un montant cumulé de plus de 7 milliards de FCFA.

En termes d'emplois, il a contribué, selon ses dirigeants, à la création de plus de 9000 débouchés et aidé à la consolidation de plus de 38000 autres. Les secteurs concernés sont relatifs à l'agropastorale, au commerce, à l'artisanat, aux prestations de services...

Juvénal Somé

Lefaso.net

secteur

AFP

Maroc: le secteur de l'automobile passe

Maroc: le secteur de l'automobile passe

AFP

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

AFP

FAO: développer le secteur rural contre la faim et la pauvreté

FAO: développer le secteur rural contre la faim et la pauvreté