mis à jour le

Ennahda prêt à discuter d'un gouvernement d'union en Tunisie

par Tarek Amara TUNIS (Reuters) - Le parti islamiste Ennahda, qui dirige le gouvernement tunisien, s'est dit prêt mardi à discuter d'un gouvernement de salut national comme le réclament l'opposition et Ettakatol, l'un des trois partis de l'actuelle coalition gouvernementale. Le Premier ministre, Ali Larayedh, issu d'Ennahda, avait pourtant rejeté lundi l'appel d'Ettakatol à la démission du gouvernement et à la formation d'un cabinet d'union nationale. ...

Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

Ennahda

AFP

Tunisie: l'ex-Premier ministre Jebali quitte le parti islamiste Ennahda

Tunisie: l'ex-Premier ministre Jebali quitte le parti islamiste Ennahda

AFP

Tunisie: le parti anti-islamiste Nidaa Tounès remporte les législatives devant Ennahda

Tunisie: le parti anti-islamiste Nidaa Tounès remporte les législatives devant Ennahda

Leila Assam - Lemag

Tunisie: Ennahda serait derrière la "grossesse" de la veuve de Chokri Belaid

Tunisie: Ennahda serait derrière la "grossesse" de la veuve de Chokri Belaid

prêt

AFP

Le président soudanais prêt

Le président soudanais prêt

AFP

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

AFP

Mozambique: le chef de l'opposition prêt

Mozambique: le chef de l'opposition prêt

gouvernement

AFP

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

AFP

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

AFP

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement