mis à jour le

Tunisie : La tension monte d’un cran après la mort de huit soldats

Hier soir 29 juillet vers 18h, un commando des forces spéciales de l’armée est tombé dans une embuscade tendue par des terroristes au mont Chaambi, à Kasserine. Huit soldats ont été tués. Tous ont été atteints par des tirs d’armes à feu. Cinq d’entre eux ont également été égorgés. Quatre soldats ont été blessés suite à l’explosion d’une mine.

Les huit soldats morts sont : Nizar Mkacher, Yassine Hichri, Maher Ammar, Tarek Othman, Maher Guesmi, Hedi Saadi, Lotfi Aoubi et Marouane Mechi.

536207_540716709311646_1309127551_n

La liste officielle des soldats tués et blessés.

Selon Mohamed Baraketi, du Forum de la jeunesse et de la citoyenneté à Kasserine, les terroristes auraient récupéré des armes et des tenues de certains soldats.

Les soldats ont été découverts par un convoi militaire, comme en témoigne cette photo, postée sur la page Facebook des forces spéciales de l’armée.

1001539_423968617718032_359777514_n

Les Kasserinois en colère se sont immédiatement rendus à l’hôpital, comme en témoigne cette vidéo de Mosaïque Fm.

Suite à cette attaque, des manifestants se sont regroupés devant le local du parti Ennahdha. La police et des salafistes leur auraient fait face pour les empêcher d’accéder à l’intérieur. Malgré cela, vers minuit, le local du parti Ennahdha à la cité Ezzouhour à Kasserine a été saccagé par les manifestants. Tout le matériel à l’intérieur aurait été détruit, selon Mohamed Baraketi, présent sur place.

Plus tôt dans la soirée, dans une allocution, le chef de l’Etat Moncef Marzouki a présenté ses condoléances aux familles des soldats. Il a appelé les Tunisiens à rester unis et à ne pas se tromper. Pour lui, ces attaques ne visent pas les Tunisiens “libéraux”, mais l’Etat et le peuple. Selon lui, la situation actuelle est un défi qu’il faut soulever, c’est une situation grave qu’il faut savoir gérer. Il a décrété trois jours de deuil national.

Ce matin, dès 8h, une centaine de personnes s’est rassemblée devant la caserne de Kasserine pour rendre hommage aux soldats tués hier soir. Les manifestants sont venus de tout le gouvernorat.

Une cérémonie militaire a été organisée ce matin à la caserne de Kasserine en hommage aux soldats, en la présence du président de la République, Moncef Marzouki. Le chef d’état-major des armées, Mohamed Salah Al Hamdi, a honoré les soldats tués dans l’attentat en les décorant de la quatrième catégorie des insignes de l’indépendance.

Ceremonie 8 soldats

Photo publiée sur la page Facebook de la présidence de la République.

A midi, les avocats de Kasserine ont marché, en robe noire, du tribunal vers le siège du gouvernorat pour soutenir les forces de sécurité et dénoncer les actes terroristes.

La coordination du Front de salut national à Kasserine est en ce moment en réunion pour décider de l’organisation d’une marche ce soir à Kasserine.

L’armée et la garde nationale ont été appelées en renfort aux abords du mont Chaambi et un hélicoptère patrouille dans le ciel au-dessus du mont Chaambi.

En début d'après-midi, le ministère de la Défense a publié un communiqué. Il y met en garde contre une possible autre opération terroriste de plus grande ampleur, et ce du fait que des uniformes et des armes des soldats tués ont été volés.

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

Tunisie

AFP

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

AFP

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

AFP

Vaste remaniement ministériel en Tunisie

Vaste remaniement ministériel en Tunisie

tension

AFP

Gaz lacrymogène, pneus brûlés et vive tension au Kenya

Gaz lacrymogène, pneus brûlés et vive tension au Kenya

AFP

Gaz lacrymogène, pneus brûlés et vive tension au Kenya

Gaz lacrymogène, pneus brûlés et vive tension au Kenya

AFP

La tension monte au Kenya

La tension monte au Kenya

Cran

AFP

Moody's dégrade d'un cran la note souveraine de l'Afrique du Sud

Moody's dégrade d'un cran la note souveraine de l'Afrique du Sud

Diversité

Combien y a-t-il de maires non-blancs en France?

Combien y a-t-il de maires non-blancs en France?

Congo-Océan

En finir avec l'amnésie de la France sur son passé colonial

En finir avec l'amnésie de la France sur son passé colonial