mis à jour le

Egypte : la chef de la diplomatie européenne rencontre les acteurs de la crise y compris Mohamed Morsi

Catherine Ashton a donc eu l’autorisation de rencontrer le président déchu dans un endroit tenu secret où elle s’est rendue en hélicoptère. Après avoir rencontré tous les principaux acteurs de la crise, elle a prolongé son séjour au Caire alors que ce mardi 30 juillet est une journée importante pour les islamistes. Les partisans du président déchu Mohamed Morsi appellent à une large mobilisation contre le pouvoir de transition. Ils espèrent rassembler plus d’un million de personnes à travers le pays pour réclamer une nouvelle fois le retour de Mohamed Morsi au pouvoir.

Catherine Ashton a rencontré dans la nuit l'ex-président Morsi et ils « ont eu des discussions en profondeur qui ont duré deux heures », a indiqué un communiqué du département des relations extérieures de l'Union européenne. Hier, lundi 29 juillet 2013, Catherine Ashton a aussi rencontré tous les acteurs de la scène politique égyptienne : le président par intérim Adly Mansour, le vice-président chargé des Affaires étrangères Mohamed el-Baradei et l'homme fort de l'Egypte, le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, le général Abdel Fatah al-Sissi.

Outre la rencontre avec les principaux responsables politiques, la chef de la diplomatie européenne a aussi rencontré une délégation de « l’Alliance anti-coup », regroupant principalement les Frères musulmans et leurs alliés. Elle a également rencontré les jeunes du mouvement Tamarod à l'origine des manifestations qui ont amené à la destitution de l'ex-président Morsi. Elle a enfin rencontré des représentants du parti salafiste al-Nour et du mouvement du 6-Avril qui ont adopté une position de neutralité dans la crise actuelle.

La médiation de l'envoyée européenne n'a pas permis, pour l'instant, de rapprocher les points de vue. Les Frères refusent toute discussion avant le retour du président Morsi tandis que Tamarod accuse la confrérie d'être une branche d'al-Qaïda.

La présence de Catherine Ashton au Caire va probablement avoir un impact sur les manifestations pro-Morsi prévues aujourd’hui, mardi. Les Frères musulmans veulent prouver aux puissances occidentales qu'ils sont majoritaires ou au moins un acteur incontournable.

Deux marches principales sont annoncées. La première partira de l'université du Caire et se dirigera vers les ambassades. Les plus proches sont celles d'Arabie et de France. Il y a risque de danger si les manifestants se dirigent vers l'ambassade américaine située aux abords de la place Tahrir occupée par les anti-Morsi. Autre risque, celui de la marche vers le ministère de la Défense. Les militaires ont annoncé qu'ils adopteront des mesures draconiennes contre tout débordement.

RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Egypte

AFP

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

AFP

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

chef

AFP

Tanzanie: le rédacteur en chef d’un journal suspendu se dit menacé

Tanzanie: le rédacteur en chef d’un journal suspendu se dit menacé

AFP

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

AFP

Zambie: le chef de l'opposition sera jugé pour trahison

Zambie: le chef de l'opposition sera jugé pour trahison

diplomatie

terrorisme

La Libye proteste contre l'intervention «injustifiée» de la France

La Libye proteste contre l'intervention «injustifiée» de la France

AFP

Egypte: le chef de la diplomatie en Israël pour une rare visite

Egypte: le chef de la diplomatie en Israël pour une rare visite

AFP

La Libye menacée de devenir une nouvelle Syrie, craint son chef de la diplomatie

La Libye menacée de devenir une nouvelle Syrie, craint son chef de la diplomatie