mis à jour le

Drame humanitaire au Nord Kivu après les affrontements entre FARDC et M23

Quatre mille deux cents réfugiés ont été enregistrés dans la ville de Goma (Nord-Kivu) après les derniers combats qui ont opposé les Forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) à Mutaho dans la province du Nord-Kivu. C'est ce qu'a indiqué samedi 20 juillet, l'ONG humanitaire « Première urgence ». Selon [...]

Radio Okapi

Ses derniers articles: Plus de 7000 Burundais se sont réfugiés en RDC depuis le début de la crise  La RDC envisage de dépénaliser l'avortement pour lutter contre les bébés abandonnés  RDC: Comment mieux prendre en charge les victimes des viols 

drame

AFP

La malnutrition, autre drame humain imposé par Boko Haram

La malnutrition, autre drame humain imposé par Boko Haram

AFP

Nouveau drame en Méditerranée: une centaine de disparus au large de la Libye

Nouveau drame en Méditerranée: une centaine de disparus au large de la Libye

AFP

Surf, requin et caméras, un drame évité en Afrique du Sud

Surf, requin et caméras, un drame évité en Afrique du Sud

humanitaire

AFP

Au large de la Libye, la flottille humanitaire redoute l'hiver

Au large de la Libye, la flottille humanitaire redoute l'hiver

AFP

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain

AFP

Nigeria: l'ONU suspend son aide après une rare attaque de convoi humanitaire

Nigeria: l'ONU suspend son aide après une rare attaque de convoi humanitaire

Kivu

République démocratique du Congo

Si des fillettes de 18 mois sont violées, pourquoi leurs agresseurs restent en liberté?

Si des fillettes de 18 mois sont violées, pourquoi leurs agresseurs restent en liberté?

Crimes

La justice internationale s'intéresse enfin aux viols de guerre contre les hommes

La justice internationale s'intéresse enfin aux viols de guerre contre les hommes

Drame humain

Vingt ans après, le viol est toujours une arme de guerre dans l'est du Congo

Vingt ans après, le viol est toujours une arme de guerre dans l'est du Congo