mis à jour le

“Des intrus veulent prendre le FLN en otage”

En héritant de la responsabilité d'assurer la gestion de la transition, Abderrahmane Belayat, apparatchik du parti, ignorait sans doute qu'il allait avoir autant de pain sur la planche.

Liberté Algérie

Ses derniers articles: L'économiste Salah Mouhoubi n'est plus  “Il n’y a plus de communes endettées, mais des communes mal gérées”  Sahli appelle les jeunes