mis à jour le

Banque de Rabat, 2008 / REUTERS
Banque de Rabat, 2008 / REUTERS

Ce que font les Marocains de l'étranger de leur argent

Ils sont près de 5 millions à envoyer de l'argent au bled chaque année, pour aider la famille.

Les 4,5 millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent à la réduction de la pauvreté dans le pays. Ils déposent 130 milliards de dirhams (environ 12 milliards d’euros) dans les banques marocaines, ce qui correspond à un cinquième des dépôts effectués au niveau national, rapporte le site Bladi.

Selon le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, les transferts des MRE, qui ont connu une croissance soutenue au cours des vingt dernières années, ont atteint 56,3 milliards de dirhams (5 milliards d’euros) et représentent 7% du PIB national, détaille encore le site d'information marocain.

Dans 75% des cas, les transferts effectués par la communauté marocaine de l’étranger sont des aides pour leur famille restée au pays. Mais il s’agit également d’investissements immobiliers, à hauteur de 41% des transferts.

Bladi explique que la diaspora marocaine dispose d’un fonds dédié à la promotion de ses investissements, doté de 100 millions de dirhams (9 millions d’euros). Lancé en 2009, MDM Invest a accompagné 150 Marocains porteurs de projet et résidant en France et a permis de créer plus de 270 emplois dans le pays, d’après une déclaration d’Abdelilah Benkirane au Parlement.

Entre création d’emplois et aide à la consommation, les transferts d’argents effectués par les Marocains de l’étranger contribuent à faire baisser de 3,4% l’indice de pauvreté, soit l’équivalent d’un million de pauvres au Maroc, souligne le site. Pourtant, ajoute-t-il, l’éventualité d’un retour des Marocains d’Europe vers le royaume ne serait pas bien vue par le gouvernement Benkirane.

Plus de 150.000 Marocains résidant en Europe voudraient fuir la crise économique de leur pays d’accueil. Mais ce retour entraînerait des difficultés d’intégration, selon le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger sollicité par Bladi.

Lu sur Bladi

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Il est de plus en plus facile de voyager sans visa en Afrique  Au Kenya, des élèves bloquent les rues avec leurs bureaux et leurs chaises  Ebola est réapparu au Congo où le virus a causé la mort d'au moins une personne 

Marocains de l'étranger

opportunités

La galère n'est pas moins pénible au soleil

La galère n'est pas moins pénible au soleil

investissement

Lemag

Investissement en Afrique de l'ouest : Le Maroc premier et indétrônable

Investissement en Afrique de l'ouest : Le Maroc premier et indétrônable

Lemag

Investissement en Afrique de l'ouest : Le Maroc premier et indétrônable

Investissement en Afrique de l'ouest : Le Maroc premier et indétrônable

Adam Sfali - Lemag

Maroc

Maroc